Shadow

Ready To Rock?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 chambre de moki

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Moki
Masters
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Métier : Master
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Mar 11 Mar - 21:22

En voyant le sourir d,Hiroto, Moki ne put s'empecher de se demander pourquoi celui ci sourriait, la situation n'étaitpas tout a fait approprier, plus il y repensait, moins il comprennait... Il chassa alors cette question avant qu'elle ne le rende complêtement fou et qu'unmal de tete le prenne d'assault...

Il caressa se corps complètement nue devant lui. Il admirait les courbe légèr du corps mince et souple d'hiroto.Le jeune esclave avait les courbes que certains pets, les plus jeunes, avait et perdaient en prennant de l'age et en devenant adult... Ces courbes simples, ces trits raffiner, il ressemblait un peu a une fille si on y pensait vraiment, mais certains de ces traits laissait transparaitre une certaine masculinité. Mais, il n'était pas a traiter comme les autres pets. Enplus d'être vierge il avait révéler certains sentiments qui s'étaient enfouis, au plus profond de Moki. Un esclave sexuel vierge.


Il descendit sa main du torse du jeune esclave, il la glissa tendrement sur les cote et descendit aux hanches. Les paroles du jeunes esclaves sexuel frappèrent les oreilles. Il resta muet quelques temps.Il releva son regard vers le visage d'Hiroto...

Tu sais, en restant avec moi, tu risque d'etre souvent gener.

Il laissa Hiroto l'embrasser sans chercher a prolonger le baiser voyant que celui ci avait quelque chose a dire... Il le regarda tranquillement.
Moki avait peine a n'en croire ces oreiles, Hiroto se donnait completement a lui. de plus, il sentait Hiroto presser tout le long de son corps contre celui de moki. Le petit corps d,Hiroto encore tout vierge se donnait ouvertement a lui, cette seule penser le fit sourir, au départ c'était simplement de joe mais quelques idées perverses lui montaient a la tete... Il glissa donc une main sur les fesses du jeune pet sans les pénétrer du doigt. Il allait encore attendre pour ca... Se petit cops coller ur lui n'avait jamas vraiment été toucher par des êtres pervers et il comptait le laisser en confiance pour le moment...


petit petto, tu viens de te donner a moi. Est ce vraiment intelligent de se jetter comme ca dans la gueule du loup?

Il s'étendit prennant le jeune pet sur lui. Cette position donnait moins de risque pour le jeune homme puisque son Master tenait a ne pas le prendre tout de suite... C'était quand meme diffivcile, il devait se retenir, chose qu'il n'avait jamais fait et qui en était plus dur puisque le jeune esclave avait tout pour l,attirer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto
Pets/Slaves
avatar

Masculin
Nombre de messages : 74
Métier : Pet/slave
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Mer 12 Mar - 20:21

Hiroto, regarda son maître. Il ferma doucement les yeux lorsque celui-ci parla et esquissa un petit sourire visiblement touché parce qu'il avait dit. Il savait que Moki le trouvait peut-être un peu innocent, mais cela ne lui dérangait pas, au contraire, ça le fit sourire. Lentement, il le regarda, droit dans les yeux et passa une main sur son torse nu.

Le jeune homme ressentait beaucoup de chose pour l'être qui était en face de lui. Il ne savait pas si c'était de l'amour, mais une chose était sur, c'est que c'était suffisament fort pour venir troubler le plus profond de son être. Ses doigts caressa doucement les cheveux de Moki et il alla lui décrocher un baiser.

L'esclave repença à se qu'avait dit son suppérieur, une fois de plus. Il ne saisit pas tout de la métaphore, mais il saisit le principal. Il esquissa un petit sourire en coin et ses traits devenirent extrêmement tendre et doux. Son regard amoureux dévorait son suppérieur, mais cela, le jeune pet ne s'en appercevait sans doute même pas.

Me jetter dans la geule du loup...? Je ne pense pas... maître... si vous êtes un loup... moi je suis quoi...? Votre proie... ce n'est pas déjà le cas?... puis que je suis déjà à vous.

Je ne juge pas que je me jette dans la geule du loup... je pense plutôt que si je me montre doux, amable et calme, le loup trouvera une façon plus agréable et moins souffrante de me dévorer...

Déclaira le jeune esclave en souriant doucement. Il ferma les yeux et sentit les mains de Moki descendre tout doucement. Ce simple mouvement le fit frissonner et son coeur se mit à battre d'un rythme un peu plus entrainant. Les pensés d'Hiroto se précipitaient, mais il était incapable d'en saisir une seule.

Il fixa son maître, puis, le serra contre lui, ressentant une étrange émotion à son contact. Cela ne le gênais pas, enfin, son contact ne le gênais beaucoup moins que son regard... car quand Moki le regardait, il ne savait pas se qu'il pensait...

Cependant lorsque Moki le touchait, ça le détendait et par ce geste, son maître lui faisait oublier toute ses préocupations. Il respira doucement et ses deux petits yeux, à présent fermé pour mieux sentir le toucher de son maître.

Vous savez maître... je suis bien avec vous... même si je rougit de temps en temps, ce n'est pas la fin du monde... moi je voudrais juste pouvoir rester avec vous... le plus longtemps possible...

En disant ses mots, Hiroto garda ses yeux fermé. Il n'avait pas besoin de les ouvrir pour parler. Il savait que Moki réagirait d'une manière propre à lui-même et il ne voulait manquer aucun instant du parcours des doigts de son jeune maintre qu'il aimait déjà beaucoup trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moki
Masters
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Métier : Master
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Mer 12 Mar - 21:24

Le coeur de Moki commencait un peu a sembaler semblait-il, a moins qu'il ne fasse que répondre au coeur plutot actif d,Hiroto? Moki était un peu perturber par contre... il savait parfaitement que ce genre de relation entre pet et master devrais sans doute rester secret...

Il carressa doucement les fesses d'Hiroto. L'embrassant sur le front. L'esclave sexuel disait etre bien avec lui... Ce qui était deja plutot anormal et troublant... Il cessa ces caresses et serra Hiroto dans ces bras...


Hiroto. Tu es un tout petit agneau qui n,as encore jamais été croquer. Fais bien gaffe a toi, je ne compte pas te prendre tout de suite alors si quelqu'un t'approche avec ce genre d'idée, meme si c'est un Master, un bon coup entre les jambeset tu pars en courant... Personne d,autre que moi ne peut t'enlever ta virginité.

Le maitre semblai sérieux, son ton était dure mais Hiroto pouvait comprendre que ce vent glacial n'était pas diriger contre lui mais envers tous ceux qui oseraient l,approcher. Moki était d'abbors et avant tout un etre plutot possessif et parfois jaloux.

Plus tard dans la journée j'irai organizer le tout. Pour etre bien sur de pouvoir te défendre en cas de probleme...
Je veux vérifier une chose quand nous serons la bas, tu dois a tout prix ne pas montrer tes sentiments et meme faire le pauvre petit pet effrayer. Ca n'attireras pas trop l,attention, c'est plutot fréquent meme...

Moki le regarda. Il lui caressa doucement le dos pour garder toujours le plus de contacte avec l'esclave sexuel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto
Pets/Slaves
avatar

Masculin
Nombre de messages : 74
Métier : Pet/slave
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Mer 12 Mar - 21:57

Le coeur de Moki battait dans sa poitrine, appuyer contre son torse, Hiroto pouvait l'entendre et il trouvait cette étrange mélodie tout à fait charmant. Ses cheveux rouges et noirs tombaient doucement sur ces yeux, mais cela lui donnait un air étrangement délicat. Il écouta son suppérieur parler. Il ne savait pas pourquoi, mais on dirait que son maître était fâché, en revanche, il n'avait pas l'impression qu'il était fâché contre lui.

Le Master lui expliqua une nouvelle métaphore qu'il ne comprit pas tout à fait, mais tout devenit plus claire lorsque son suppérieur utilisa le mot ''prit''. Il eu un petit regard louche vers Moki, puis contemplant son visage sérieux et calme, il comprit qu'il ne falait pas plaisanter avec cela.

Le maître d'Hiroto parla ensuite d'aller voir quelqu'un, qu'Hiroto ne savait pas trop qui était-ce, pour que tout cela soit officiel pour que si Moki ait à le défendre. Encore une fois, le jeune esclave était perdu. Défendre qui? Lui? Mais pourquoi? Les autres n'ont pas le droit de le toucher? Mais n'était-il pas un pet? Toutes ses questions lui vint en tête, mais il se montra indifférent comme à son habitude.

Puis, Moki lui parla qu'il ne fallait pas qu'il montre ses sentiments ou qu'il parle lorsqu'il rencontraient cette personne. Hiroto ne savait pas pourquoi, mais celui qui déciderait de tout cela avait l'air très important. Il tâcherai d'obéir comme Moki lui aura demandé, après tout, il ne voulait pas faire honte à son maître. Hiroto était heureux car bientôt, il allait sans doute appartenir à Moki.

Ne vous inquiétez pas maître, je ne ferai rien qui puisse vous faire honte ou qui puisse vous déplaire. Je serais un bon petit ange obéissant et pour les sentiments, j'en ai aucun lorsque je suis entouré d'autre personne que vous, alors ne vous inquiétez pas.

Déclaira Hiroto sur un ton un peu précipité. Il se rendit compte qu,il venait de dire qu'il avait des sentiments pour Moki, alors qu'il n'y a même pas que quelque heure, il ignorait encore c'était quoi des sentiments. Il se rendit compte qu'en quelque minutes, Moki lui en avait apprit beaucoup et que ça allait surement pas s'arrêter ici.

Le jeune homme se surprit d'avoir hate que son maître lui apprenne des choses. Il avait vu, jusqu'à maintenant, le monde qu'avec un esprit scientifique. Il avait étrangement hate de le redécouvrir par plusieurs autres visions. Qui sait, peut-être trouverais-il quelque chose qui l'annimerait dans ce petit univers.

Son regard se reporta sur son maître et il le caressa doucement. Celui-ci avait recommencer ses toucher et ses explorations et cela lui faisait du bien, en revanche, Hiroto sentait la fatigue le regagner tranquillement. Après tout, n'étaient-ils pas encore dans leur nuit? Le soleil allait se levé dans quelque heure, mais pour l'instant, il faisait encore sombre dehors.

Maître... me donnez-vous la permission... de finir ma nuit...? ou peut-être juste de dormir un peu...

Demanda le jeune pet avec une voie qui trahissait la fatigue. Malgré le touché formidable et doux de moki, le petit être commençait tranquillement à avoir les yeux qui frottaient et une fatigue montait tranquillement en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moki
Masters
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Métier : Master
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Mer 12 Mar - 23:20

Moki l'écouta et réalisa sans doute plus vite que le jeune pet ce qu'il venait lui meme de dire... Il fit un petit sourir en coin et forca HHiroto a l'embrasser, il incéra sa langue dans la bouche du pet, guettant un peu sa réaction avant de l'embrasser fougueusement.

Lorsqu'il mit fin au baiser, se fut pour prendre la parole d'une voix chaleureuse et taquinne....


hé bien hé bien, aurrais-tu certains sentiments a mon égard ? Serait-ce un nouvau miracle ?

Il plaisantait bien sur car il s'en était rendus compte deja un peu plus tot... C'était surtourt pour mieu connaitre les réaction de l,esclave sexuel fasse aux plaisanteries douteuses... Il regarda Hiroto et lui fit un sourir...

Bien sur, dormons. Je ne veux pas que tu sois tout cerner...

Moki n'avait pas vraiment sommeil mais il se laissa quand meme sombrer dans le sommeil. Ca lui prit une bonne demi heure avant dfermer les yeux mais il ne s'endormit pas pour autant. Plusieurs penser tournoyait dans son esprit, avoir untout nouveau pet rien qu'a lui, son mauvais reves, son petit frère... Avoir un pet a la maison... était-ce une si bonne idée ? Il voulait le protèger mais... se serait pénible qu,il arrive de quoi dans la maison, Suyung pourrait avoir des problèmes... que faire ? Peut etre en parler a son suppérieur... la nuit porte conseil... aide moi...

(poste rikiki)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto
Pets/Slaves
avatar

Masculin
Nombre de messages : 74
Métier : Pet/slave
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Ven 14 Mar - 0:06

Même si ça prit beaucoup de minutes à Moki avant de s'endormir, Hiroto, en revange, trouva le sommeil très vite, car il libéra complètement son esprit pour sombrer dans le sommeil. Son rêve était étrange, car on aurait dit qu'il était encore réveiller. Il dormait, dans les bras de son maître calmement, lorsqu'un bruit le fit se réveiller.

Regardant de droite à gauche, le jeune pet s'était levé et avait sortit de la chambre de son suppérieur pour se rendre jusqu'à cet étrange son. Il marcha, en vaint, dans un long, très long couloir qu'il ne voyait pas la fin. Il tourna la tête, qu'une seule fois et contempla la porte de la chambre de Moki se refermer.

Le pet afficha un air triste, mais il continua de marcher dans les ténèbres de ce long couloir. Puis, il vit une lumière qui menna à une porte. Il l'ouvrit tranquillement, puis il vit Suyung, Moki, qu'il venait de quitter et lui, mort ensenglanté dans la pièce, leurs yeux exorbitants le fixant.

Hiroto fit un pas en arrière et voulu s'enfuire, mais quelque chose l'en empêcha. Il regarda autour de lui, puis vit qu'une main retenait sa cheville. Le cadave de son corps se mit à rire, puis il l'entraina dans le sol, où le jeune esclave se fit aspirer jusqu'attend que son sang sorte de lui.

Tout d'un coup, tout devit noir et Hiroto se releva en sueur dans le milieu du lit de Moki. Le soleil était déjà là, il devait être pret de 7h00. Le jeune pet mit une main sur son front, puis contempla la porte de la chambre de Moki, qui mennait justement sur un couloir, mais pas aussi long que celui de son rêve.

Le jeune esclave sexuel fut parcourru d'un frisson. Il ne comprenait pas se qu'il avait, mais il tremblait comme une feuille et regardait, d'un air inconcient autour de lui. Il semblait avoir du mal à différentier le rêve de la réalité. Était-ce donc cela un cauchemar? Si c'était le cas, Hiroto comprenait à présent pourquoi est-ce que son maître était aussi troublé tout à l'heure.

Le coeur, qui était dans la petite poitrine du jeune homme battait dans un fraca infernal. Il battait tellement vite qu'hiroto avait l'impression qu'il allait exploser, mais cette fois, il ne battait pas pour quelqu'un. Le jeune pet pouvait ressentir son coeur qui bat à la chamade, mais les émotions qu'il éprouvait à ce moment, bien qu'il n'avait aucune idée des quelles il s'agissaient, n'étaient pas du tout les même qu'avec Moki.

Puis, comme pour couronner le tout, un liquide humide et transparent se mit à couler des yeux du jeune homme. Il savait qu'est ce que c'était, pour l'avoir vu, il y a quelque minutes plutôt sur son maître, mais ne comprenait pas sa sinification.

Mais... qu'est ce que c'est?...

Le jeune pet essuya ces quelques larmes, puis regarda les toutes petites gouttes d'eau sur le bout de ses doigts.Il parru abasourdit. C'était vraiment incroyable, en deux jours, il avait eu plus d'émotion que tout le long de sa vie jusqu'à ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moki
Masters
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Métier : Master
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Ven 14 Mar - 9:45

moki avait enfin trouver le sommeil lorsqu,il se sentit tirer de son sommeil, il regardaautour de lui,tout étaitsilencieux a l,exception du pet qui jigotait, il devait faire un caucheemard... Moki préféra ne pas le calmer, défois on ne sait jamais, ca aurrait pu empirer le reve du jeune esclve sexuel... Il l,observa quelques intants.

Hiroto se réveilla en sursaut, il ne semblait pas vraiment comprendre ni faire la différence entre reve et réalite... Le pet était telement concentrer sur les émotions qu,l ressentait qu'il n,avait pas vue que Moki le fixait...

Le master décida donc de s'assoir, il calina doucemenrt la joue d'Hiroto avant de l,enfoncer dans ces bras pour le calmer...


Tu n'as jamais fait de cauchemard ? tu n'as pas l'airde faire la différence entre le rêve et le monde réel... Racconte moi ton reve, normallement ca aide a comprendre mieu son propre reve ou defois ca fait juste du bien...

Du revers de la main il sécha les larmes qui coulaient des yeu d'Hiroto... La voix de Moki en ce moment était celle d,u grand frère plus que d'un master...Il accota la tete du pet sur son torse pour le mettre plus a l,aise...

Peut importe le cauchemards que celui ci avait fait, ca n'avait pas l,air tres doux pourtant, jusqu'a hier, le jeune esclave n'avait jamais ressentis de sentiments... Alors le cauchemards nedevait pas etre reliera son passer, ca nwe l'aurrait sans doute pas mis dans cet état... alors qu'est ce qui avait bien pu se oproduire...

Petit petto, reprends conscience graduellement que ce n'était pas la réalité, la pruve, tu ne peux pas souffrir physiquementdans un reve. Il n'y a que tes émotions qui prennent un oup et c,est la que tu dois faire la différence et esseiller de mieu voir ce qui c'est passer et si cela parait logique ou non ? Parce que parfois, on fait des mauvais rees qui nous fons souffrir mais en y repensant, tu remarque que certaines facon d,agir ne colle pas avec la personne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto
Pets/Slaves
avatar

Masculin
Nombre de messages : 74
Métier : Pet/slave
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Ven 14 Mar - 20:27

Le jeune exclave se retourna, un peu surprit de constater que son maître était réveillé. Il ne s'en était pas rendu compte jusqu'ici. Il le fixa, pûis fixa la porte. Ce petit manège dura quelque instants, jusqu'attend qu'il se lève, marche nue jusqu'à la porte, l'ouvre à demi, regarde le couloir, puis referme la porte presque précipitement.

Il tremblait de tout et partout, mais cette fois, Moki n'avait pas disparu de son lit. Il s'approcha et écouta les paroles de son maître. Donc, il avait bel et bien rêvé... et c'est ce qu'on appelait un cauchemar. C'était troublant et le jeune homme du admettre, qu'il n'aimait pas ça du tout. Une chance que la présence de Moki était là pour le rassurer sinon, il aurait sans doute dijoncter.

Le Master lui expliqua qu'il fallait différencier le rêve de la réalité, mais c'était difficile, car les deux paraissaient aussi vrai l'un que l'autre. Puis, son suppérieur demanda au jeune pet de lui raconter se qui c'était passé. Par réflexe, Hiroto fit ''Non'' de la tête, mais se raidit. Il n'avait pas le droit de reffuser se qu'un Master lui disait.

Tranquillement, il se mit a réciter tous les évènements de son rêve, tout en tramblant encore de tout son corps. Il c'était réfugié en dessous des couvertures et pendant qu'il parlait, c'était recroqueviller en petite boule près du torse de Moki. Seule ses yeux dépassaient des couvertures pour observer tout se qui se déroulait autour d'eux.

Lorsqu'il eu fini son récit. Il respira, enfin, comme si en parlant, il avait tout dit d'un coup, par peur de manquer d'information. Entre temps, il en avait pres que oublier de respirer. Il se colla apres Moki et le serra contre lui, les yeux fermé, puis ouverts.

Mais... c'est vraiment qu'un rêve n'est ce pas...? Ce... ça ne vous arrivera pas...? heiiin...?

Demanda Hiroto, sans se soucier le moins du monde de lui-même. Il regarda Moki et ses petits yeux reflétaient l'engoissent. Il trembla encore, mais ses tremblements étaient de moins en moins pire, sans doute parce qu'il avait parlé de ce terrible couchemar.

Hiroto eu soudainement l'étrange impression qu'il n'aimerait pas rester seul dans cette maison. Il se dit donc qu'il suivrait Moki le plus souvant possible, où qu'il irait dans un endroit publique lorsqu'il ne serait pas chez lui. Le jeune pet redoutait l'idée qu'il vienne habiter ici, mais d'un autre côté, il souhaitait être au près de son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moki
Masters
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Métier : Master
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Ven 14 Mar - 21:56

Moki remarqua qu'Hiroto tremblait de tout son etre... Mail il ne se leva pas, laissant hiroto faire son etit manège et revenir s coucher en bole pres de lui pour tout lui racconter... Il n'allait pas lui repprocher le non qu'il lui avait dit, il comprennait qu'on puisse se sentir mal et ne pas vouloir repenser a certaines choses..

Ce n,est qu'un cauchemards pas la réalité. C'est pas facile mais au bout d,un moment tu finis par le réaliser... Tu vois, ton rêve ne pourrait pas se réalser, tou siplemen parce que personne nes'attaquerais a moi de facon aussi violante, et la fin ne colle pas das ton rêve... alors cesse de te morfondre...

Il le releva pour le serrer contre lui. Le jeune esclave sexuel tremblait encore mais un peu moin...

Petit petto. Rien de tout cela m,.arriveras, tout simplement parce que je suis très prudent et d,autre pars, parce que ma ligne de vie est excessivement longue... mon frère medit souvantque je vais devenir vieu, rider et chiant...

Il ^prit une petite tete de chien battut et sortit d'une toute petite fois

l est méchant hein?

Il frota le dos du pet, pour continuer de le calmer... Il ne connaissait pas les lieux et parfois ca donnait des tres mauvaises idée a notre subconcsient...
Il l,embrassa sur le front et décida de lui changer un peu les idées... il glissa une main le long du torse du pe pour s'arreter doucement au sexe de celui ci... Moki ne le pénetrerais pas mais allait s,amuser un peu tout de meme... Après tout, il fallait bien qu,il serve a quelque chose!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto
Pets/Slaves
avatar

Masculin
Nombre de messages : 74
Métier : Pet/slave
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Jeu 20 Mar - 0:04

Le jeune esclave regarda son supérieur d’un air à la fois soumis, à la fois intéressé. Lorsque celui-ci lui parlait de c’est étranges rêves et de la réalité, il comprit qu’il était encore qu’un petit enfant qui n’avait rien vu de la vie. Il fut très attentif aux paroles de Moki et mit tout en œuvre pour retenir chacune de ses moindres paroles. Même si son maître lui assurait que la fin était impossible et incohérente, Hiroto ne pouvait s’empêcher d’avoir un peu de panique qui apparaissait dans son visage. C’est alors que Moki lui demanda d’arrêté de se morfondre et comme le jeune pet le prit comme un ordre, il fit tout son possible pour chassé ses idées sombres de sa tête et de sourire à nouveau à la personne qu’il aimait bien.

Il sentit que ses frissonnements disparaissaient au fur et à mesure qu’il redevenait calme. Les douces paroles de Moki était tranquillement inséré dans sa tête et Hiroto ne les oublierait pas. Puis, avant qu’il puisse ouvrire la bouche, le Master reprit la parole pour lui assurer qu’il ne se fera jamais faire des choses ainsi parce qu’il était très prudent et que sa ligne de vie .était longue. Bien sur, ayant un esprit scientifique, le jeune homme croyait que la ligne de vie était plutôt des balivernes qu’autre chose, mais il ne savait pas pourquoi, mais il croyait Moki quand celui-ci lui disait que tout allait bien allé.

Le jeune homme esquissa un petit sourire lorsque celui-ci parla de son frère, une fois de plus. C’était vraiment beau, pour le jeune pet, de voir l’amour fraternel, après tout, lui, il n’avait jamais eu de famille, alors tout cela l’intriguait.

C’est alors que Moki se mit à frotter doucement le dos du jeune pet. Au tout début, Hiroto eu qu’un léger frisson, mais ayant déjà été au contact des doigts de son supérieur quelque heures au paravent, il reconnaissait son touché et ça douceur, ce qui calma son corps. Sauf que cette fois, son maître ne s’arrêta pas qu’à un simple touché de son torse et de son dos. Le Master avait agripper son sexe et son doux touché venait réveillé en Hiroto une sensation qu’il ne connaissait pas. Son cœur se remit à battre à vive allure, mais quelque chose d’agréable le parcourait dans tout son être. Il sentait un étrange petit plaisir naître en lui… mais bien sur, il ne savait pas du tout le reconnaître.

Hiroto frissonna, bougea un peu le haut du torse, puis, sans même le réalisé, tomba à la renverse, étendu sur le lit de Moki. Il n’ouvrit pas ses jambes, cependant, comme un pet habitué. Evidemment, cela était parce que le jeune homme était vierge et ne savait pas vraiment quoi faire. Un son étrange et inhabituel sortit de sa bouche. Le jeune esclave se demandait qu’était ce bruit. C’était un gémissement. Hiroto, sentent une douce sensation à son membre, s’agrippa, bien que malgré lui, à Moki. Il entoura son cou d’un de ses bras et l’autre était fermement accrocher à l’épaule gauche de son maître.

...Ah…

Parvient juste à dire le jeune homme. Cette sensation était totalement nouvelle pour le jeune homme et n’ayant aucune expérience, son corps agissait un peu follement. Comme si, pour la première fois d’un vie, on faisait goûter un joint à un enfant. Il réagissait, sans être contient de ses actes et de ses gestes. Son corps accueille la main de Moki et Hiroto se cramponna de toute ses force à celui-ci. C’était doux, agréable, mais à la fois un peu sauvage. La main de son supérieur se faisait précise et habille, il n’avait jamais encore, connu un contact de même avec Moki.

Le corps d’Hiroto semblait faire le fou. Le jeune garçon ne savait plus très bien comment réagir. On aurait dit que son corps le guidait entièrement, qu’il avait prit possession de tout son être et que son cerveau ne pouvait plus du tout pensé. Il sentit le souffle de Moki dans son cou et ses mains caresser cette partie qui faisait de lui un homme. Le pet se mit à gémire une nouvelle fois, mais cette fois, d’une toute petite voie. Hiroto ne réfléchit même pas si oui ou non il avait le gout que Moki continue à troubler son corps ainsi. La réponse était oui. Il le souhaitait. Oui, car il le démontrait déjà avec les gémissements qui lui échappèrent, oui car son corps tremblait de passion quand les doigts du supérieur bougeaient sur son membre.

La main d’Hiroto effleura le visage de son maître, pour le caressé, puis elle lui serra le cou, progressivement suite au mouvements que Moki faisait. La main du jeune esclave, aurait été prit, pour de nombreux maîtres, comme un signe d’appréciation. On dirait que le jeune humain demandait qu’à continuer ses caresses et pour une fois, c’était peut-être même le cas. Hiroto ne savait rien de la sexualité. Il ne savait pas que pour un homme, c’était une position dégradante et ne ressentait, aucune honte, aucun préjuger. Son innocence faisait, à ce moment, un point positif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moki
Masters
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Métier : Master
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Jeu 20 Mar - 8:41

Moki eut tout le plaisir devoir que son pet appréciait les caressese qu'il lui prodiguait. Il était vrai que le jeune esclave ni était pas du tout habituer et que lemaster avait eut pas mal d'entrainement pour cegenre de relation alors il était normal qu,Hiroto ait ce genre de réaction... Des gémissements de plaisir parvinrent aux reilles de Moki, celui ci fit un sourir heureux de voir que ca plaisait a son pet... meme si celui ci n,écartait pass les jambes,cestune habitude qu,il allait prendre avec le temps... Pas trestragique pour mokiqui avait dresser un bon nombre de pets...

Moki sentait quand meme son coeur battre dans sa poitrine a vives allure...Ce jeune esclave sexuel s,offrait complètement a lui encore et encore et sa allait peut etre le rendre fou.... il cessa doucement ces caresses, ne voulant pas vraiment aller plus loin. Il inclina un peu a tete et murmura doucement a l,oreille d'Hiroto...


Pour un débutant, tu asune bellevoix quand tu gémis. Je ne compte pasaller beaucoup plus loin en cemoment... j'attendrai que tu sois complètement, et légalement a moi, avant de pousser un peu plus loin... Maintenant, tu vois un peu comment toncorps réagis.

Moki l,embrassa dans le coup t cedécalla un peu pour lui faireun souurir. Il était fier de son pet... fier comme un pou sur sa gale... Il regarda l'heure et décida de se lever...Il se changea mettant des vêtements quelque peu plus digne de lui...

Hiroto, debout, nous déjeunons et nous partons. Plus vite se sera ait, plus vite tu seras a moi...

Moki se dirigea vers la porte mais se retourna d'un coup et alla embrasser Hiroto.

Je ne souhaiterais pas que quelqu,un d,autre veule te prendre.... Sinon, il risquerait de regretter son choix, vu que ton coeur a déja été volé... J,ai l'impression que tu resseniraais moins de plaisir avecun autre... enfin, je l,espère.

Puis il retourna a la porte et l,y attendit, le temps que celui ci s'habille et toutet tout... Il regarda le plafond quelques instant t se mit a rire repensan son déménagement avec son frère... Ilsavaient fait dees choses vraiment ridicul et semur yavait gouter pas mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto
Pets/Slaves
avatar

Masculin
Nombre de messages : 74
Métier : Pet/slave
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Jeu 20 Mar - 11:40

Aprées de longue minutes, le jeune Master arrêta son touché délicat et précit, ce qui fit frissonner le corps d'Hiroto. Il se regarda un moment. Son corps procurait une étrange chaleur, son sexe était droit et il semblait y avoir quelque chose d'intense qui se produisait au niveau de son bas ventre. Il s'assit sur le lit, relachant Moki. Il regarda ses mains qui c'était mise à trembler. Cependant, ce n'était pas de la peur, c'était un malin plaisir qu'Hiroto de décela pas tout de suite.

Le jeune esclave savait très bien que Moki n'était pas à sa première expérience, loin de là, mais pourtant, il avait l'impression d'entendre son coeur battre... aussi vite ou peut-être plus vite que le sien. Lorsqu'il se retira, Hiroto ressentit un sentiment s'enfoncer dans son coeur. C'était une pointe de déception. Moki, cependant vient se justifier à l'oreille d'Hiroto.

Le jeune homme l'écouta parler d'une voie douce et calme. Son coeur battait, une fois de plus, à vivre allure en sentent le souffle de Moki contre son oreille. Il ne comprenait pas tout se que son maître lui dissait. Sa voie, ses réactions, légal et complètement à lui...que voulait-il dire au juste?

Il ne comprenait pas vraiment que ses gémissement était quelque chose de différent à sa voie de d'habitude. En fait, il ne comprenait tout simplement pas se phénomène, puis que c'est son corps qui l'avait insité à faire cela.

Il regarda Moki l'embrasser dans le cou et regretta que celui-ci ne vienne pas jusqu'à ses lèvres. Hiroto avait envie de pleurer, mais il ne le fit pas. C'était égoiste d'en attendre plus surtout après ce qui c'était passé. Il fixa son jeune maître se diriger vers la porte de sa chambre, mais au tout dernier moment, il se retourna d'un coup pour aller embrasser le jeune pet.

Le coeur d'Hiroto fit mille tours dans sa poitrine. Des larmes apparurent dans ses yeux, mais il ne pleura pas. Il entoura ses bras autour du cou de son supérieur, se donnant, une fois de plus, complètement à lui. Il sentait une pointe de folie et une pointe de passion monter à lui. Jusqu'à quand Moki allait-il le manipuler de la sorte? Si il s'agissait que de son coeur, Hiroto serait pret à l'enchaîné pour lui à tout jamais.

Moki prononça alors de nouveaux mots, mais Hiroto ne les écouta d'une oreilles discrete, trop occuper à retenir ses larmes... de joue...? Il pu juste comprendre que son supérieur le voulait et qu'il ne le céderait pas à d'autres personnes. Une fois encore, Hiroto sentit que son coeur allait séder.

Il regarda Moki partit et fermer la porte derrière lui et au tout dernier moment, il éclata en senglots. Ce n'était pas de la tristesse, ni de la colère, c'était plutôt des larmes de joies, qui é.taient venu... comme cela, sans que le pet puissse expliquer pourquoi. Son coeur lui faisait mal, mais d'un autre coté, c'était si doux...

Après un moment, que Moki a sans doute trouvé long et pénible, Hiroto se leva, s'habilla, remit ses chaines à ses poignets et attacha son collier dans son cou. Il ne se regarda même pas dans le miroir, car il détestait faire cela. Il enfilla le linge que son maître lui avait passé et alla le rejoindre.

Je...suis pret...

Dit-il d'une voie qui se montrait toute douce. Le jeune esclave regardait par terre, ne voulant pas que Moki remarque qu'il avait pleurer. Il ne voulait pas non plus recroisser son regard car il aurait sentit une autre vague d'émotions naître en lui à nouveau et il n'était pas sur qu'il soit capable de les retenir.

Maintenant, le jeune pet le réalisa. Il avait envie de Moki, il en avait envie, de tout son être. Hiroto n'avait pas honte de cela, puis qu'il ne comprenait pas le mal, ni le bien de ses gestes, mais il sentait un poid lourd dans sa poitrine. Jusqu'à quand ce poid allait-il le tourmanter?

Soudain, le jeune esclave se jetta dans les bras de son maître. Il appuya sa tête contre son dos et ses bras allèrent serrer son torse en avant. Il se rapprocha de son dos et se colla contre lui, pleurant de nouveau en silence pour pas que son maître s'en apperçoive.

...Maître... je veux... rester à vos côtés à tout jamais... je ne veux pas... appartenir à une autre que vous... et.... aidez-moi... ma tête, mon coeur et mon corps me font si mal... j'ai l'impression de me prendre et de devenir complètement fou...

Expliqua le jeune esclave en pleurant. Il se serra contre le dos de Moki, frottant doucement sa joue contre le grand et large dos du Master.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moki
Masters
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Métier : Master
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Ven 21 Mar - 20:35

Moki n,était pas sans remarquer que le jeune esclave sexuel tremblait de plaisir quand moki avait arreter de le touche... Continuer sans aller plus loin aurrait été une torture encore pir pouer tous les deux... En temps que Master, il s'avait a peu près ou s,arrêter.

Il nemanqua pas non plus d,apercevoir les larmes qui perlaient aux coins des yeux du pet quand il l'embrassa... Était-ce dejoie ou de peine ? il ne savait pas trop...

Comme hiroto venait le rejoindre, le jeune pet semblait étrange, il fixait le plancher et savoix vacillait un peu... Moki dépausa une main sur la joue du jeune homme et le fit doucement relever la tête pour voir ce qu'il n'allait pas, il pu lire au visage de l,esclave qu,il ne voulait pas que Moki le vois comme ca. Moki le relacha edonc et lui tourna doucement le dos pour commencer a marcher vers la cuisine... Pour tant il fuut arreter dans son geste par Hiroto qui le serra fort contre lui...

Il baissa la tête en entendant les paroles d'Hiroto.. comment leurs répondr ? Moki pouvait appercevoir certains sentiments dans la voix du pet, il comprennait son besoi de vouloir rester dans un lieu ou il commenccait ase sentirr bien,....


Ne t,inquiete pas. Personne d'autre que moi ne te possèdera. Et pour ton être, il est difficile de pouvoir vraiment t,aider, chaque persone est différente, si tu ne te connais pas toi m^eme, il suffit d,apprendre a te connaitre, ca prends du temps et beaucoup de courage mais je pourrai être la pour t'aider a clarifier tes pensées quandtu en aurras de besoin... Connaitre quelqu'un c'es quelque chose, se connaitre en es une autre... Tu n,as jamais connus d'émotions jusqu,a maintenant, il doit etre tres normal alors que tu te sente perds par ca. Il te suffit de rentrer en contacte avec ton corrps, ce qui est plus facile adire qu'a faaire...

Moki se libéra doucement des brasde l,esclave pour le prendre par la main et l,entrainer doucement vers la cuisine. Il essuya du reverre de la main les larmes qui coulaient le long des jous du pet mais n'y fit pas allusion lors de son petit discourt. Ne voulant pas mettre hiroto encore plus mal a l'aise.

Tu sais, le corps et l'esprit ne font jamais complètementun sin on ne les connait pas tout les deux. Et ton corps te pose des prblèmes en cemoment car tu ne sais pas comment réagir au réaction transmise. Tu vas t,y habituer,pour l,instant, vas y comme ton instinct te le dis ou demandemoi le simplement, je saurrai put etre as te répondredans toute les circonstances mais j,esserai de t'aider.

Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moki
Masters
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Métier : Master
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Mar 25 Mar - 21:56

Moki revint avec Hiroto tout content de l,avoir enfin légalement comme pet personnel... Il se diigea vers son lit et s'étendit un peu... il éclata alors d'un grand rire en repensant a la tete de reita...

Ha ha... la tete qu'il a fait, vraiment tout le long, lui il est incroyable quand il est frustrer! Il ne peut pas lecacher quand il vient de se faire repousser par Aoi car il est en manque grave!

Moki manquait de respiration tellement il riait il n'arrivait plus a s'arreter... Il attira doucement le jeune esclave sexuel a lui et l'embrassa.

Toi par contre, tu avais l,air tellement timide, c,était mignon a voir tu sais. Tu veux sans doute savoir l'histoire de Gin Asia...

Il était de notre génération, on as fait beaucoup de chose ensemble, Aoi, Gin et moi.... C'était le bon vieux temps a cette époque... Aoi avait placer une grande confiance en lui.... Il est devenus Master, jusqu,a la tout était bien mais c'est sa rencontre avec un pet nommer Ayato qui la fait dérailler, il en est tober follement amoureux et nous a quitter tout simplement. Aoi en est vraiment pas content, Gin, un traitre, dans le temps on ne l,aurrait jamais. L'amur peut raiment rendre aveugle faut croire...

Moki ne semblait ni triste ni en colere par cette trahison, Il c'était fait a l,idée, apres tout, Il avait vue Gin commencer a sombrer et avait vue le cup venir... il n'était juste pas asser fort a l'époque pour l,avoir bloquer ou éviter... Si Gin était plus heureux a présent tant mieu pour lui...

Maintenant, serait-ce le temps d'esseiller mon nouveaux pet ? Ou préfère t il aller s'acheter des vetements convenable ? C'est tout a fait ton choix, pas le mien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto
Pets/Slaves
avatar

Masculin
Nombre de messages : 74
Métier : Pet/slave
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Mar 25 Mar - 22:14

Hiroto regarda son maître éclater de rire, sans qu'il puisse comprendre pourquoi. Lorsqu'il parla en s'exclaffant presque, il n'en comprit que pas grande chose encore une fois. Reita, qu'avait-il? Il était fâché, certe... mais pourquoi? Si le pet se fiait à ce que son maître lui disait, c'était à cause de son manque sexuel... pourtant... n'avait pas dit au début de leur conversation avec les supérieurs qu'Aoi et Reita baisait ensemble?

Le jeune esclave se posa des questions. Comment Reita pouvait-il entre en manque alors qu'Aoi le baisait? Pourquoi cela le mettait dans une telle colère? Pourquoi Aoi avait-il rejeté Reita si Moki disait qu'il l'aimait? Temps questions et aucune réponse. Le pet les chassa alors de sa tête.

Et pourquoi s'en soucier?Pour le moment, il ne savait pas les réponses mais peut-être qu'au fil du temps, avec ses expériences personnels, il pourait comprendre et savoir pourquoi Reita et Aoi agissait de la sorte. Il regarda Moki dans les yeux, puis se sentit attirer par lui.

Il accota doucement sa tête sur son épaule, lorsque son maître se remit à parler. Dis donc, il parlait beaucoup aujourd'hui. Habituellement, Hiroto devait toujours partir la conversation... Aoi avait décidément un effet positif sur Moki... ou était-ce Reita? Peu importe.

Le jeune pet écouta attentivement l'histoire de Gin Asia et il ne savait pas quoi, mais il sentait un sentiment et un bien être naître en lui au sujet de cet étrange personnage. En fait, Hiroto sentait un profond respect pour Gin. Il avait pu faire ses choix, sans se tourmenté et avait décidé de tout abandonner pour l'être qu'il aimait.

C'était un grand signe de courage. Quitter tout se qu'il avait toujours eu pour s'avanturer dans quelque chose qu'il ne saurait pas où sa le mennerait. Hiroto avait l'impression de se reconnaître en lui. Après tout, c'est ça qu'il avait fait lui aussi...

Il avait fuit les scientifiques, le plus loin qu'il pouvait, avait même changer de continant, pour finalement être receullit comme pet. C'était un changement... peut-être pas pour le mieux, mais lui aussi, il avait du abandonner tout se qu'il avait pour rien...

Lorsqu'il entendit la question de son supérieur, le jeune homme se sentit rougir jusqu'à ses oreilles. Il détourna la tête, ne voulant pas affronter le regard de Moki pendant qu'il dirait ça... c'était déjà asser gênant.

Ne...ne me forcer pas à vous dire ÇA... vous le savez très bien...
Mon corps brule... d'amour pour vous...

Dit le jeune pet, sentant, malgré lui, les larmes lui remonter aux yeux, sans qu'il ne sache pourquoi.

Le corps d'Hiroto frissonait tranquillement et il sentait son coeur battre dans sa poitrine à un rythme épouvantable. Il avait envie que Moki le sert dans ses bras. Il avait qu'il l'embrasse, qu'il le touche, qu'il le mord même... mais ça... il n'auserait jamais dire tous ces petites envies...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moki
Masters
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Métier : Master
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Mar 25 Mar - 22:24

Moki trouvait décidément Hiroto vraiment trop mignon, comment lui résister quand il rougissait de cette manière et que sa petite voix trébuchait par la gene qui naissait en lui... Moki l'embrassa dans le cou et l'admira silencieusement...

Cette peau si parfaite, ces yeux qui exprimait tellement plus qu'ils ne le pensaient...


Hiroto...

C'était la premiere fois que Moki prononcait le nom du pet. Il sentit alors que le jeune pet frissonnait Il lui fit relever la tete et réalisa qu'il avait les larmes aux yeux... il fut d'abbords abassourdi, le master ne comprennait pas vraiment la reaction de l,esclave...

hey, ca va ? Pourquoi pleure tu ?

Moki semblait vraiment inquièt et son regard un peu perdu semblait chercher des solutions pour rendre le sourrir a hiroto...

Pleure as je t'en prit, je ne sais pas comment agir quand tu fais ca..... ca m'intimide grandement...

Il glissa une main en dessous du chandail d'hiroto et l,embrassa passionnement, c'était le seul moyen qu,il trouvait comme efficace pour calmer son pet.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto
Pets/Slaves
avatar

Masculin
Nombre de messages : 74
Métier : Pet/slave
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Mer 26 Mar - 23:14

Le jeune esclave sexuel regarda son supérieur, puis il se sentit rougir à nouveau. Le regard du jeune homme était troublé. Il regarda Moki qui le fixait d'un regard triste car il remarquait qu,Hiroto avait envie de pleurer. À ça demande, Hiroto chercha une réponse à dire à Moki. Pourquoi pleurait-il au juste?

Ce n'était pas parce qu'il était triste, ça c'était certain. Était-ce parce qu'il était troublé? Non, ce n'était pas exactement ça, c'était beaucoup précit que cela, ça faisait beaucoup mal que des simples pleurs sans raison valable. D'une voie faibrile, Hiroto tenta de s'expliquer.

Je...euh... peut-être est-ce parce que je suis troublé... gêné... mais étrangement bien dans vos bras... je... j'arrive à peine croire se qui m'arrive... je... suis content...

Hiroto se mit à pleurer un peu silencieusement.

Moki l'attira soudain à lui et lui demanda de ne pas pleurer. Trop tard... il ne voulait pas déplaire à son maître alors il se força, du mieux qu'il peu, à ravaler ses larmes.

D'une maine presque tremblante, il vient toucher le visage de Moki du bout de ses petits doigts. Il le fixa longtemps dans les yeux son jeune supérieur, puis il le sentit inséré une main en dessus de son chandail.

Le jeune pet frissonna lorsque Moki entra en contact avec sa peau et il se calma aussitôt. Son coeur battit étrangement vite et son regard était un peu perdu.

Cependant, contrairement à l'air abasourdit qu'il avait d'habitude, on pouvait y lire une pointe de tedresse et délicatesse. Il fit un petit sourire à Moki.

Maître...apprenez-moi ce que je dois apprendre...je...

Hiroto voulu dire qu'il avait temps de chose à rattraper, mais d'un sens, il n'avait rien découvert, alors il n'avait pas à les rattraper... il regarda son maître.

Je vous aime...

Dit tout simplement le jeune pet d'une voie douce. Il passa ses mains autour du cou du master et se blottit contre lui.

Leurs corps furent coller coller et bien qu'Hiroto paraissait calme, son coeur, lui, battait tellement fort qu'il aurait pu provoquer un ouragant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moki
Masters
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Métier : Master
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Jeu 27 Mar - 9:03

Moki écoutra attentivement Hiroto. l,expression de son visage changea graduellement.... Le jeune pet était juste un peu perdu... Il ne pleurait pas de soufrance et c,est ce qui comptait.

Moki l,atirra a lui tout doucement... Hiroto s'efforcait pour ne pas pleurer.


- Petit petto... Lorsqu'on dit pleure pas, c'est pas forcément un ordre, c'est plutot pour dire a la personne, regarde les bons cotes... Parce que quelqu'un qui est en tran de pleurr ne peut passe dire ok j,arrete de pleurer et arreter comme ca....

Le master regardea le jeune esclave sexuel et le sera encore un peu contre lui avant de glisser sa main sous le chandaile de celui ci... Il futabassourdit par les paroles d'Hiroto. Il n,aurrais jamais crut l,entendre dire ca,du moin, pas aussi tot.... Il lefixa incrédu;le mais vu rapidement que le pet était sérieux mais un peu gener de sa propre demande...

- D'accords, je vais t,apprendre.

Il l,embrassa doucement mais figea complètement aux derniere paroles du jeune homme...c,était comme une douche froide pour unmaster de se faire dire ca par un pet. Il était rester glacial mais d,un autre coter il y voyait quelquechose de oyeux, Hiroto ne le quitteait pas pour un autre Master.

Le pet se colla contre lui dans une attitude tres calme... Moki cessa de penser aux paroles du pet et l,embrassa surle front.... Il lui retira doucement son chandail et s,amusa a l,embrasser partout, Moki devait se modérer sachant qu'Hiroto allait ressentir des choses qu'il n,avait jamais ressentit au par avant..

Il lui retira doucement son pantalon et ces boxer. Il se releva doucement et l'observa doucement, il ne voulait pas le gener en l,observant de meme mais Hiroto avait vraiment un beau corps et il voulait en profiter un peu...
Il glissa enfin une main sur le sexe d'Hiroto...


- au fur et a mesure tu peux me dire ce que tu préfère si tu veux... je ne te forcerai pas a le dire si tu n,est pas trop a l'aise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto
Pets/Slaves
avatar

Masculin
Nombre de messages : 74
Métier : Pet/slave
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Jeu 27 Mar - 17:28

Le jeune homme se sentit soulagé lorsque Moki lui expliqua qu'il n'était pas oubliger de retenir ses larmes et qu'il ne devait pas prendre tout se que le master dissait pour des ordre. Celui-ci, comme par exemple, en n'était pas un. Il fit donc couler ses toute petites larmes qu'il retennait, puis lui sourit de bonne humeur.

Il savait qu'il avait surprit son supérieur avec ses mots...ou plutôt sa demande de tout à l'heure. En fait, il c'était surprit lui-même. À bien y réfléchir, le jeune pet avait sans doute dit ses mots là, comme si il s'apprêtait à faire quelque chose d'habituelle, car il faut avouer, il ne savait pas à quoi s'attendre.

Son coeur battait à la volé et il semblait prêt à suivre Moki où qu'il aille. Il était pret à se donner en entier à lui. Le suivre aveuglément au milieu des flemmes ou un coeur des océans, il en aurait été capable et en était sur. Cependant, le jeune homme c'était donné à lui sur un terrin miné qu'il ne connaissait pas. Sa sexualité.

Il ne savait pas du tout à quoi il devait s'attendre. Après tout, lorsqu'on pense être pret et être pret à l'act sont deux choses complètement différentes. Penser...et l'être... c'est très différent.

Perdu dans ses pensées, Hiroto ne remarqua pas la surprise de Moki et son dilème lorsque celui-ci lui avoua ses sentiments. Il était aussi concentrer l'un que l'autre à se à quoi ils pensaient... ou se qu'ils combattaient serait un peu plus exacte comme terme.

Après quelque minutes, Moki décida de retirer le pentalon du jeune esclave pour le calmer et l'appeser...mais surtout, pour faire disparraitre sur se beau visage, ses grosses larmes d'éléphant. Il fixa le jeune homme un moment.

Puis, sans même le remarquer, Hiroto était rendu à poil. Il sentait que l'air froide sur son corps qui le faisait frissonner jusqu'à ce que Moki vient toucher cette endroit sensible avec le bouts de ses doigts.

Hiroto frissonna un instant. Ayant déjà connu cette sensation au paravant, il la connaissait, mais la métrisait pas très bien encore. Son sexe se durcit après quelques petits touché ici et là du maître.

Si Hiroto avait été un pet normal, il aurait sans doute eu honte de bandé aussi vite, mais connaissant peu de chose dans se domaine, il n'eu pas honte de sa réaction. Il se sentit gêné certe, mais il était loin de se douter que les pets n'appréciaient pas montrer les réactions de leurs corps... comme celle-ci... à leurs maîtres.

...ah...m...maître...

L'esclava tremblait. Enfin, pas be4aucoup, juste un peu. Le contact de la main douce et tendre de Moki sur son sexe le faisait réagir. Hiroto sentait les douces caresses que lui faisait son supérieur et il n'allait pas s'en plaindre, loin de la.

Tout le corps d'Hiroto se tendit, comme si sa peau, ses courbes, ses muscles, ne voulaient rien manquer de se qui se passaient. Découvrant cet étrange plaisir et explorant quelque chose qu'il n'avaient jamais eu le droit au paravant.

Le coeur d'Hiroto battait fort dans sa poitrine. Le jeune homme pouvait même l'entendre. Sa peau était chaude et Moki semblait la trouver très douce. Son être était tendu, comme s'il venait lui-même chercher les mouvements et les caresses que la main de Moki leur procurait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moki
Masters
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Métier : Master
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Jeu 27 Mar - 21:51

Hiroto semblait s'exiter bien vite. Meme s'il pleurait encore moki ne pouvait s'empecher de le trouver beau... Il continua a le toucher d,une main plutot experte... Il se deevait de bien préparer Hiroto pour que sa premiere fois ne soit pas trop souffrante, meme s'il n'était pas dans ces habitude de préparer un pet. Il se devait de faire souffrir le jeune pet le moin possible.

Hiroto savait-il dans quoi il s'embarquait ? Savait il ce qui allait s'en suivre ou courrait il vers sa pert sansrien savoir ?
Justes ces pebsée firent arreter tout mouvement a Moki. Il n'avait pas pour habitude d'arrete en pleine action mais il mne le realisait meme pas a cet instant... de folles penser traversait son esprit... il savait que l,esclave avait des sentiments pour lui, ne fasait il ca que pour lui plaire ? pour lui faire plaisir ?

Moki semblait tourmenter par toutes ses pensée... devait il lui dire ce qui allait se passer en suite ? lui expliquer clairement ?

Moki se décida a faire confiance en hiroto mais il n'avait pas confiance en lui meme, ce corps humain ne s'arreterait pas meme si hiroto realisait qu'il ne voulait pas.... Ce corps continuerait malgrer les plaintes du jeune homme... Il prédféra se transformer en elfe et descendit tout doucement.


- Petit petto....

Il pritle sexe d'hiroto dans sa bouche et commenca a le sucer... Ce n'était pas sa place, mais il se devait de montrer le bon exemple au son jeune esclave qui apprenait en meme temps...

- Prends des notes... ce n'est... pas a moi... de faire ca....

Il conttinua a le sucer pendant de longues minutes sentant tres bien le pet s'exiter sous son expertise... Ce pouvait etre une position dégradante mais il s'en foutait un peu. Tant qu'aucun Master ne le voyaitt ainsi ca passait encore.

Il lacha finalement le sexe dur et remonta laissant sa main allait jouer avec la colone de chaire. Il l'embrassadans le cou, il savait que son corps elfique était encore plus douer que son corps humain ressentant toute les émotions de ceux qui l'entourais il savait ce que préférait l'autre sans avoir a prononcer aucun mot. Ces doigt était doux et caressant.

Il glissa son autre main vers les fesses rebondit du jeune esclave sexuel et le pénétra d'un de ses doigts fin. Il lui murmura doucement et amoureusement, malgrer tout ses effort,


-Ne t'inquiète pas, je vais bien te préparer. ca se peut que ca fasse un peu mal, dis le moi je tenterai dete soulager du mieux que je le peux.

Ces yeux violet plongerent dans ceux d'Hiroto, une lueur de perversité y flottait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto
Pets/Slaves
avatar

Masculin
Nombre de messages : 74
Métier : Pet/slave
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Jeu 27 Mar - 22:36

Hiroto avait sursauté lorsque son maître avait arrêter en plein action. D'accord, sursauter était un bien grand mot, disons plutôt qu'il avait été étonné de ce comportement qu'il jugait ne pas être approprier à un Master... mais bon, pour ce qu'il s'avait des masters, c'était tout à fait normal.

Il regarda le traca que Moki semblait avoir, puis, avant qu'il ne puisse prononcer quelque chose, le jeune homme se transforma en elfe. Hiroto trouvait que Moki était beau ainsi. Il savait que l'elfe ressentait ses émotions et qu'il lisait en lui.

Parfait. C'est ce qu'il voulait parce qu'en se moment, Hiroto ne lisait même pas en lui par lui-même alors...

Le jeune esclave regarda les yeux violets de son supérieur et se sentit rougir à nouveau. Il l'appela doucement par son nom de Master, puis il sentit Moki se baisser. Il le regarda étonné, se demandant se qu'il allait faire.

Le Master lui dissait de prendre des notes. Des notes sur quoi?
À peine avait-il eu cette question en tête que son supérieur se saisit doucement de son membre et le porta à sa bouche. Cela provoqua un étrange bien être chez l'humain et quelque chose sortit de sa bouche... quelque chose qui ressemblait bien à un gémissement de plaisir.

C'était si étrange. Le contact chaud de la bouche de Moki sur son membre ne lui déplaissait pas. Moki avait les yeux fermé et le jeune pet la tête penchée par en arrière, gémissant faiblement.

Tout son corps s'emblait s'allumer en découvrant le bien être que son supérieur était entrain de lui procurer. Hiroto avait chaud. Tout son corps semblait être envahit par une douce odeur sucré et il ne sentait plus que Moki.

Il avait chaud partout, mais surtout, au membre que Moki était entrain de sucer. Il ouvrit doucement les yeux, puis rougit abondament lorsqu'il vit Moki, pencher entre ses jambes entrain de faire cette activité à son membre.

C'était une chose le sentir... le voir... s'en était toute une autre.

Hiroto pausa doucement la main dans les cheveux de Moki, puis un liquide transparant jahit de son membre, comme s'il n'avait pas pu se retenir. Le jeune esclave équarquilla les yeux de surprise et s'emparra d'un mouchoir.

...je...euh...ex...excusez-moi...ce n'est...désolé... je... pas fais exipres...euh...

Déclara Hiroto en tendant le mouchoir d'une main tremblante, troublée par la réaction un peu imprivue de son corps.

À peine avait-il tendu le mouchoir à Moki, que celui-ci n'avait plus l'étrange liquide transparant qui avait jahit du corps d'Hiroto. Qu'en avait-il fait? Il l'avait avalé? C'était possible?

Le jeune humain regarda son supérieur un peu étonné par ce geste, qu'il n'avait jamais vu au paravant. Il se regarda ensuite. Son membre était toujours bien dressé, comme s'il attendait la suite. C'était à croir que l'accident ne l'avait pas affecter...

Hiroto regarda Moki et fut surprit que lui aussi, n'avait pas l'air à prendre la chose horriblement. En fait, il semblait vouloir continuer. Hiroto tira une telle tête d'étonnement, que Moki a certainement du bien se moquer de lui.

Le Master avait lacher le membre du jeune homme et incérer son doigt dans une entré secrete du jeune pet, le faisant réagir fortement. Cette fois, Hiroto avait laché un petit cris. Pas de douleur, simplement, de surprise car son corps n'était point habituer.

Tout le corps du jeune homme se mit à se tendre par en avant, comme si il se donnait entièrement à son supérieur et Hiroto sentit même le doigt de Moki entré en lui et se retirer d'un rythme qui devenait de plus en plus précis.

...ah....ah...ah...Mo...maitre...

Hiroto enroula ses bras autour du cou de Moki, s'agrripant presque à lui. Il le sentait en lui. C'était bizarre à dire et à penser, mais c'était la vérité. Était-ce de cette façon que les gens arrivait à faire qu'un?

Le pet sentit que l'act, qui aurrait pu parraitre crotesque était en fait très doux. Le mouvement de Moki était rapide, mais son corps, tendit vers Hiroto semblait se retenir, voulant qu'il savour bien chaque moment.

Cela troublait un peu le jeune homme, mais il savait qu'au font, Moki ne faisait ça que pour son bien. Il le remercia intérieurement.

Il regarda son supérieur. Ses cheveux tombaient doucement sur son visage. Il ne semblait jamais quitter le jeune esclave sexuel des yeux. Son corps était chaud et désirant et tout ses gestes étaient si simple et si précis que s'en était troublant.

Hiroto réalisa que Moki était terriblement beau ainsi. La lumière du soleil dans ses cheveux, se corps si beau, si élégant, qui semblait se plair.Cette main, qui plongait son doigt dans le coeur de son intimité ne semblait plus le gêné.

Le jeune pet regarda son maître. Il se sentit porté par une grande vague d'amour qui l'entrainait et lui faisait oublier toute les côtés grossiers de ces acts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moki
Masters
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Métier : Master
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Jeu 27 Mar - 22:58

Le master sentait tout le plaisir et le désir qu'il provoquait lorsque sa bouche était sur le sexe dur du jeune pet. Il manqua de partir a rire a la réaction qu'Hiroto avait eut lorsqu'il avait éjaculer...

C'était sa premiere fois a ce point ? son corps n'avait-il jamais ressentit le besoin de se caresser ? Juste a ces penser Moki riait intéreurement, ce n'était pas méchant, il n'avait tout simplement pas penser que c'était a ce point....

Il avait avaler sans rechigner meme si en temps que master il ne devait pas. Ne fallait-il pas qu'il démontre toutes les possibilité ?

Lorsqu'il remonta il fit un petit sourir.


- Ne t'inquiète pas pour ce qui c'est passer ces une réaction normal de ton corps, un peu vite mais pareil, moi aussi sa va m'arriver... Et ne t'excuse pas, ca mee démontre que ton corps apprécis se que je fais. C'est rassurant.

Il lui fit un clin d'oeil et l'embrassa doucement... pendant ce temps il insérra un deuxieme doigts.

Il aimait la jolie voix d'Hiroto qui gémissait timidement, cette voix semblait si pure... Moki s,assombrit un peu a l'idée qu,il soit en train de salir hiroto... Ce petit petto qui en était tomber amoureux en si peu de temps... Moki assi avait de grave sentiment pour cet esclave mais il se devait de les faire taire le plus possible....

Pour le moment, il ne voulait que lui faire du bien... Le rassurer.


- Hiroto...

hiroto s,était agriper apres lui et gémissait... Il aimait lui aussi sentir son corps contre le siens... Son bas ventre chauffait maintenant beaucoup... son sexe était dur et commencait a diriger le cerveau de moki... Pour le moment, Moki sonda l'esprit du pet et comprit que celui ci voulait continuer... il appréciait, Moki cessa de s'inquièter et l'exita davantage, avec n peu de chance, peut etre hiroto verrait la suite venir et prendraitles devant... nan, aucune chance...
Moki eut un petit rire...


- pense tu vraiment m'aimer ?

Mais quelle question de fille ! Dans un moment pareille ! Fallait bien etre un elfe pour faire une telle betise!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto
Pets/Slaves
avatar

Masculin
Nombre de messages : 74
Métier : Pet/slave
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Jeu 27 Mar - 23:24

Les paroles de Moki résonaient aux petites oreilles humaines du jeune homme. Il le regarda à nouveau surprit. À bon, c'était normal une tel réaction de la part de son sexe? Moki aussi disait qu'il allait en avoir une... et bien... le jeune pet ne s'attendait pas à ça.

De sa vie, Hiroto n'avait jamais eu une pensé déplacé ou un fantasme irréel qui le faisait bandé. Ce n'était pas de sa faute, puis que les scientifiques le forcait qu'à étudier, faire des tests encore et encore plus exigent pour son cerveau et son QI.

Il n'avait pas de vie, mis à part l'étude, les tests, l'apprentissages etc. Il n'avait donc jamais fantasmé sur quelqu'un et il ne c'était même jamais imaginer des scénarios de baises. C'était ça toute TOUTE première fois...

Il sentit un petit sourire sur les lèvres de Moki et ne pu s'empêcher de le trouver séduissant, même si son supérieur se moquait de sa découverte toute nouvelle.

Hiroto fit un mouvement vers l'avant, comme pour s'emparrer des lèvres de Moki, mais avant qu'il parvienne à son point d'arrivé, celles de Moki avaient déjà trouvé les siennes. Il faut croir qu'il avait pensé à cela en même temps.

Le jeune pet fut parcourru par un frisson lorsqu'un deuxième doigt fut insérer en lui. Il gémit de nouveau à l'entré de ce nouveau être en lui, puis dirigea son bassin vers Moki, comme pour lui facilité l'intrusion.

Sa tête, toujours un peu penché vers l'arrière, semblait vide à son esprit. Il ne pensait plus... en fait, il en n'était plus capable. Tout se que son corps ressentait, c'est se que Moki lui faisait et c'était... nouveau...

Il n'était quand même pas pour dire agréable, plaisant... non, nouveau était un mot qui convenait mieux, car certe, c'était agréable et plaisant, mais il y avait aussi beaucoup d'activité physique. Le corps d'Hiroto souffrait légèrement lorsqu'il acceuillait des nouveau intrut en lui.

C'était agréable, il sentait une douce chaleur pénétré en lui, mais comme il n'avait jamais vécu ça au paravant, ça faisait un peu mal, malgré tout les petits plaisirs que sa lui procurait.

Il écarta les jambes, appelants son maitre encore et encore lorsqu'il entendit la voie de Moki s'élevé. Il fut d'abord étonné par la question de celui-ci. Il le regarda abasourdit, puis se mit à sourire, enfin, du mieux qu'il pu.

Bien sur que je vous aime maître!
Et je ne fais pas que le penser...

Ces répliques étaient venus de lui. Étrangement, Hiroto n'avait jamais été romantique, n'ayant jamais vécu de sentiments avant aujourd'hui. C'était très étrange, mais les paroles étaient là, en lui. Comme si elles avaient toujours attendu après lui pour sortir.

Il sentit son coeur exploser d'amour pour Moki. Sa lui faisait mal. On aurait dit qu'on venait de lui planter un couteau en pleine poitrine, mais à place de souffrir et de crier à l'aganie, Hiroto sentait le besoin, encore et encore plus fort d'être éterint et aimé par son supérieur.

Il le serra contre lui, très fort. Son petit corps, acceuillant, les jambes toujours ouvertes se pressa contre le bassin de Moki et il l'embrassa doucement sur les lèvres.

Ses mains se promenèrent dans les cheveux du Master et d'une toute petite voie douce et chaleureuse, Hiroto pronnonça faiblement le nom de Moki...même si il allait peut-être être punit de ne pas l'avoir appeler ''maître''...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moki
Masters
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Métier : Master
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Ven 28 Mar - 8:20

Hiroto sembla calmer apres l,explication de Moki. Après tout, Moki allait devoir lui expliquer de a à z puisque le pet avait l'air d,avoir eut une vie très peu palpitante...

Moki avait eut pas mal de relation sexuel lorsqu,il était un peu plusjeune alors l,idéeseule que quelqu,un puisse etre "inculte" a ce point la dans le sexe, il ne comprenait pas comment ca pouvait etre possible. Il allait devoir lui demander ce qu,il avait vécus, ca l,intriguait...Mais plus tard, la ils étaient occuper.

Meme s,il n,avait jamais baisé avec quelqu,un son corpssemblait savoir certaaine chose et moki leremarqua... Hiroto lui avait facilité l,accès en soulevant son bassin...Moki se sentit flatter que le corps encore vierge s'offre ainsi a lui.... Le pet ne pensait meme pas a l'idée de le repousser, ou meme d'être répugner a l,idée que sa virginité allait bientot lui tre retirer pour toujours...
Était ce a cause que le pet avec des sentiments pour le maser qu'il soffrait sans problème ? que sa ne le dérangeait pas de perdre sa virginité ? Juste parce qu'il l,aimait...

Moki ressentait les pointes de souffrancesque l'esclave sexuel vivait, il esseya de fairede son mieux pour l'empecher de souffrir mais c,était difficile, comme le jeune pet était vierge, il était plutot.... étroit...

Moki s'amusait de plus en plus avec le corps du pet, que se soit avec son sexe ou a l,intérieure de ses fesses, il avait du plaisir et s,avait pas l'écartementds jambes d'Hiroto qu,il en produsait aussi a son "partenaire de jeu".

Il eut un petit moment de surprise face a la réponse d,Hiroto, il alla accoter se tete dans le creux du cou d'hiroto pour ne pas montrer qu,il était tout rouge... Ilne s'attendait pa a une telle réponse..


- Tu... n'était pas forcer de répndre....

Il ne le lui reprochait pas du tout d'avoir répondu apres tout, un pet devait obéir a son Master... Mais crtaines réponsons pouvaient demeurer secrete...

Il sentait l,amour bouillir a l'intérieur du corps qu,il caraissait avec ardeur et sentait son amour pour le pet augmenter... L'esclave était tellemeent beau dans cette position... Cette peau si douce et chaude... c'en était a le rendre fou...

Lorsque Moki entendit son prénom etre prononcer par hiroto il se redressa sur ses coudes et fronca lessourcils... il savait qu,un petnedevait^pas appeler leur maitre par leur prénom sans qu'il leur en donne la permission, mais en voyant le stade d,wexitement dans le corps du jeune homme il comprit que son cerveau était lui aussi a off...Il ne put lui en vouloir très longtemp il l'embrassa comme pour le pardonner et retira ces doigts de l'intimité d'Hiroto.
Il allait enfin le pénétré, il entra son sxe graduellement s'arretant au moindre signe de douleur dans le corps d,Hiroto por prévenir mais le trajet se fit sans encombre... ila vait bien préparer le pe...


- voila.

il embrassa le cou de l,esclave et commenca ces mouvement de va et viens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto
Pets/Slaves
avatar

Masculin
Nombre de messages : 74
Métier : Pet/slave
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: chambre de moki   Lun 7 Avr - 19:37

Le corps du jeune homme était bouillant. Il semblait chaud et prêt. Était-ce vraiment les effets que lui procurait le corps sublime de son supérieur? Hiroto ne savait plus comment se comporter. Il ne pensait plus, ou s'il pensait, n'est qu'un tout petit peu, c'était au ralentit. Ses doigts se cramponaient après des larges épaules d'homme de Moki et il sentit ses muscles se décontracter doucement à chaque toucher du master.

Il fut envahit par un énorme bien immence qui s'introduit dans tout son corps. Il savait que s'offrir à son maître ainsi était quelque chose que les pets n'aimaient habituellement pas faire, que pour eux, c'était dégradant, mais Hiroto avait beau avoir analyser la situation dans tous les sens, il ne voyais pas se qu'il y avait de dégradant d'être parfaitement comblé par son supérieur.

Moki semblait être énormément toucher par les réaction du jeune esclave, qu'Hiroto choisi de s'abandonner tout simplement à Moki, corps et âme. Pour une fois, il n'allait pas laisser la sience dominer, mais son corps. Il n'allait pas penser par sa tête mais pas son coeur... c'était très différent de tout se qu'avait vécu le jeune homme jusqu'à maintenant.

Après un petit moment, il sentit Moki s'approcher de lui et lui répondre avec une toute petite voie. Il était étonné et un peu ébranlé de voir Moki ainsi. Lui qui gardait toujours la tête haute, pourquoi diable l'enfouiait-il dans son cou? Était-il gêné? Voulait-il lui cacher son si beau visage? Hiroto ne savait pas ce que Moki avait et pendant un bref instant, il fut inquiet.

Lorsqu'Hiroto entendit la voie de Moki, il comprit que sa réponse avait marquer son maître. Il esquissa un petit sourire avant d'envelopper le jeune master de ses bras réconfortant. Il sentit la peau chaude de son compagnon froller la sienne et son coeur se mit à battre à vivre allure.

Petit à petit, Hiroto se sentait revivre. COmme si une nouvelle étincelle s'était emparrer de son coeur et avait purger tous les ténèbres qui l'habitait jusqu'à maintenant. Il sentit l'être de Moki le désirer. Son corps aussi, parlait pour lui.

Bien qu'Hiroto n'était pas familiarisé avec se nouveau language, son corps, lui, paraissait vite s'habituer. Il s'entendit appeler Moki et vit que celui-ci se figea pendant un bref instant, mais ils étaient tout les deux trop emporter par la vague de la passion pour faire attention aux réglements.

Peu importe si Hiroto en baverait après, le jeune pet ne voulait juste pas que son maître le lache maintenant, il voulait qu'il continu, qu'il le fasse chavirer dans se monde qu'il lui était encore inconnu... mais pour combien de temps encore...?

Hiroto sentit les mains de Moki venir se poser doucement et sensuellement sur ses fesses. Le jeune homme ne réagit pas. Il n'ouvrit pas plus ses jambes, ni ne les referma pas. Il ferma doucement les yeux, s'agrippant à Moki, puis sentit le sexe de son partenaire s'incruster en lui.

Lors de cette intrusion, le jeune esclave poussa un cris. Ce n'était pas par douleur, c'était plus un cris de joissance que d'autre chose, mais il avait aussi de la surprise. Après tout, le jeune homme n'était pas habituer de sentir cette chose, en lui.

Aussi profonds que remonte ses souvenirs, il n'avait jamais ressentit quelque chose aussi vigoureux, extrème, sauvage et doux à la fois. Le sexe de Moki était en lui et celui-ci avait commencer ses mouvements de vas et viens. Cette fois, le corps d'Hiroto pouva très clairement qu'il n'était qu'un débutant.

La voie douce du jeune pet se mit à gémir brusquement. Son corps fut chaud, remplis de frissons inhabituels et il serra Moki si fort, qu'on aurait pu voir ses ongles sur les épaules de son jeune maître.

Hiroto se sentit gémir en cadance, crié de joissance quelque fois, mais que ce soit l'un ou l'autre, il n'y avait pas un seul répit. La bouche d'Hiroto était toujours entrain d'émettre un son, mais ça ne semblait pas troubler Moki pour autant. Et lui non plus d'ailleurs... même s'il s'entendait... il avait l'impression que ce n'était qu'un bruit loingtain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: chambre de moki   

Revenir en haut Aller en bas
 
chambre de moki
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadow :: La ville :: Village :: Maison de Suyung et Moki-
Sauter vers: