Shadow

Ready To Rock?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Petite chambre

Aller en bas 
AuteurMessage
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Petite chambre   Mer 1 Avr - 0:49

Petite chambre habituellement réservé par des clients...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Petite chambre   Mer 1 Avr - 1:03

Kakeo entra dans la chambre, suivit d'un homme agé d'une trentaine d'année. Avant même qu'il n'ouvre la bouche, son client c'était déjà saisit de lui et était entrain de passer sa main sur le sexe du jeune garçon d'à peine âgé de sept ans. Kakeo ne dit rien. Il fut réduit au silence. Il ne chercha pas à se débattre ni à arrêter l'étranger, après tout, cela se passait toujours plus vite lorsqu'il ne faisait rien.

Ses parents l'avaient vendus. C'était le seul moyen qu'ils leur restaient pour faire de l'argent. Avec un père ivre-alcoolique et une mère joueuse compulsive, ils étaient pas à la fin de leur dettes. Il n'y avait qu'en prostituant leur fils, qu'il avait trouvé à s'en sortir... d'un moins un peu. Les premières fois, Kakeo c'était débattu, avait pleuré et c'était fait défoncé comme un malade. Cela avait été resté gravé dans sa mémoire...
...mais maintenant, il trouvait cela presque normal, bien qu'il n'aime pas plus cela qu'avant.

Les mains seches et vicieuses de l'homme retirèrent les habits de Kakéo et avant même qu'il ait le temps de détourner son visage, il était déjà nu, sur le lit. Son client l'observait rempli de désir. Il passait sa grosse langue sur ses lèvres sèches et semblait bouillir à l'intérieur. Il toucha tout le corps du jeune enfant, le faisant parfois frissonner par si et par la, puis resta un long moment à jouer avec son sexe, faisant gémir Kakeo.

Le client semblait apprécier le spectacle que le petit lui donnait. Il était bien dur et semblait ne plus pouvoir se retenir. Il traita Kakeo de petit pervers et de tout les noms agicheurs possible, puis inséra ses doigts en lui, faissant gémir le petit garçon de nouveau. Les jambes écartées, Kakeo sentait bien tout ce que lui faisait cet homme et il se sentait de plus en plus sal.

Après quelque heures qui paraissaient interminable au petit, le client jahit enfin en lui, puis se retira. Kakeo reprit son souffle, puis s'assit sur le lit. De ses petites fesses jahissait un liquide blanc transparant et pres que tout le lit était arosé de petit splash un peu partout. L'homme se redressa, s'habilla, puis lanc¸a sur le corps de Kakeo quelque gros billets. Toucha son sexe de ses doigts encore quelque fois, puis partit, laissant le jeune enfant seul dans la chambre.

Kakeo se leva après un moment, puis se dirigea vers la salle de bain, où il entra presque aussitôt dans la douche. Des larmes coulaient silencieusement de ses yeux, mais il ne se permettait pas des montrer à qui compte. Sur son corps, on y voyait des dizaine et des dizaine de suçons par si par là.

L'eau chaude était brulante. Sa tête lui tournait. Où était-il déjà? Ah oui! à l'hotel... il y passerait encore quelque heures... avant de retourner chez lui et de ce faire donner un autre de ses taches malsaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Petite chambre   Jeu 2 Avr - 22:36

Tsuki croisa un vieux monsieur qui sortait d,une chambre... Le numéro était celui qu'on lui avait signaler, il entra sans faire de bruit et entendis l'eau de la douche couler. Il se dirigea vers le lit pour s'y asseoir mais si ravisa en voyant le liqquide partout...

Il se dirigea plutot vers une chaise ou il attendrait la sortit de la personne...
Il ne savait pas exactement a quoi s'attendre mais il s,en doutait bien. Ce n'était pas de la vente de drogue ca c,était sur, surtout avec le lit défait et le liquide blanc transparent un peu partout...

Il avait tout son temps... de nuit il était payer a l'heure alors... Pas de probleme. Il renifla les odeur juste pour savoir si la personne se prostituait pour de la drogue, ce qui se passait souvent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Petite chambre   Jeu 2 Avr - 23:44

Après de longues minutes indéterminables, Kakeo sortit de la douche, avec une serviette autour de son cou. Il remarqua qu'il y avait un jeune homme dans la chambre et son visage resta indifférent à cette nouvelle apparition. Il regarda l'heure indiqué sur un cadrant et soupira. Il avait même pas eu 10 minutes de pause.

Excusez-moi monsieur, mais le lit n'est pas nettoyer, vous devriez attendre encore un peu...

Kakeo complètement nu semblait ne même plus s'en soucier. Il se pencha sur vers le lit, pour y retirer les couvertes principales, lorsqu'il se mit à cracher du sang. Le jeune garçon porta aussitôt une main à sa bouche et ferma les yeux douleureusement.

Lorsqu'il les rouvrit, ses mains étaient recouvertes de taches de sang et le gamin ne se sentait décidément pas bien. Il s'installa cependant sur le lit, lassant les couvertures à terre et s'adressa à son nouveau client qui était drolement beau cette fois ci...

Pardon...je..je ne pourrais pas avoir d'autre couvertes pour le moment... est-ce que ca vous dérangerais que l'on fasse ça que sur le matela du lit?... se sera un peu froid au début... mais pas longtems... je vous assure...

Dès le moment où c'était assit, Kakeo avait cacher ses mains ensenglanté, ne voulant pas que le client remarque sa faiblesse. De toute façon, il connaissait bien se genre de types, ils se foutent complètement s'il est entrain de creuver ou de pleurer, tout ce qu'ils veulent c'est avoir son joli petit derrière.

Pourtant, Kakeo n'était pas à laisse de dévoiler ses mains et même s'il avait cracher du sang, rien à part cette petite partit du corps ne pouvait le prouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Petite chambre   Jeu 2 Avr - 23:56

Tsuki était sous le choc de voir un si petit garcon et comprit tres vite.... Il ne démontra nullement son étonnement. Le jeune gacon le prennait pour un autre client... Deux clients a des heures si collées... Quelle vie de misere se petit devait-il vivre...

Le gamin resta nu devant Tsuki esseillant de refaire le lit mais les tache l'en empechait... Le loup-garou se leva et retira la serviette du cou de Kakéo pour lui attacher a la taille... Et oui, ca le tracassait trop de voir un gamin de 7 ans nu devant lui...


- Je ne suis pas la pour ca. Va t'habiller ton corps ne m,intéresse pas...

Avait dis Tsuki gentilment sans vouloir brusquer le jeune gamin.... Tsuki n'avait jamais aimer la prostitution et en plus la pédophilie, ca il avait ca en horreur.... On pouvait le prendre pour un policier corrompu, mais il ne se genait jamais pour brutaliser et frapper les vieux pervers qu'il jugeait de dégueulasse.

Il remarqua que l'enfant toussait durement et qu,il lui cachait quelque chose... l'odeur du liquide rouge lui remonta au narine et il comprit... Le jeune prostituer était malade, il devait sans doute avoir attraper des maladies transmissible s,exuellement... et les avoir retransmise... ha ha bien fait pour tous ces vieux dégueulasse !


- Je vais t,attendre ici pendant que tu vas te changer... lave toi les mains, du sang sa tache facilement... Je te fais sortir d'ici. Je suis policier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Petite chambre   Ven 3 Avr - 0:28

Le gamin regarda l'homme sans trop comprendre pourquoi il ne venait pas à lui et lorsque l'étranger le fit, c'était pour entourer sa taille de la serviette que Kakeo avait autour de ses épaules. Il regarda le jeune homme un moment, puis fut surprit lorsque l'inconnu lui apprit qu'il n'était pas venu pour son corps. Il ne comprit pas alors la raison de sa présence, mais exécuta quand même ses ordres.

Ses vêtements, qui trainaient encore à terre étaient encore propre et convenable, alors Kakeo le mit tranquillement. Il fit quelque taches de sang sur le tissus, mais ne s'en préoccupa pas pour le moment. Il partit ensuite laver ses mains dans le robinet de la salle de bain et lorsqu'il revint, le jeune homme lui adressa la parole à nouveau.

Lorsqu'il revenit, Kakeo apprit que l'inconnu était policier. Le jeune garçon le regarda avec une expression admiratif dans le visage et il se mit à rougir doucement sans le remarquer. Il y avait une petite lueur qui c'était annimé dans les yeux du jeune lorsque l'étranger avait révélé sa profession et Kakeo ne semblait plus vraiment savoir où il en était...

Comme si pendant un instant, il oubliait tout de ce qui se passait et de ce qu'il était. Il regarda pendant de longue minutes le visage du jeune policier et soudain, Kakeo sentit qu'il se réveillait d'un long rêve agréable et plaissant. Le garçon ferma, puis réouvrit, puis referma, puis réouvrit à nouveau ses yeux et recontempla la policier.

Puis, comme s'il venait de comprendre le reste de sa phrase tout d'un cou, Kakeo se crispa au sol. Il sentit ses yeux s'écarter et ses pieds s'arrêter nets. '' Je te fais sortir d'ici''...

Même s'il le voulait, il ne le pouvait pas! Sa famille ne survivrait pas sans lui et même s'il nourrissait une haine immense envers ses parents, ils ne toléreraient pas qu'il revienne sans argent...

Je...je ne peux pas sortir d'ici monsieur le policier...
Je sais que c'est mal de résister mais... mais il n'y a pas d'autre moyen pour faire vivre ma famille... alors...s'il vous plait... faites comme si vous n'avez rien vus...et...je ferai ce que vous voulez...
Ce n'est pas mon désir de vous pauser problème ou de me rebeller contre...euh...votre autorité...mais...mais je ne peu absolument pas rentrer les mains vides...sinon...sinon je...tout...sera saisit...

Kakeo bégeuilla la plupart de ses mots. Ne sachant pas très bien parler, n'étant jamais aller à l'école, il avait du mal à avoir un grand vocabulaire et ne prononciait pas très bien la plupart de ses mots. Des larmes silencieuses coulèrent doucement sur les joues de Kakeo sans qu'il ne le remarque.

D'un cou il aurait voulu courir dans les bras du policier. Lui demander de le sauver de d'la, lui demander de l'ammener avec lui, de l'aider, mais d'une autre part, quelque chose en lui le forcait de continuer ce qu'il faisait. Pour lui, c'était rendu une habitude et Kakeo savait très bien qu'il était la seule source de revenus de ses parents. Il ne pouvait donc pas revenir sans argent, sinon leur situation s'agraverait encore plus, leur maison sera saisit... et tout dégénera.

Kakeo tremblait de peur. Était-ce comme dans les films policier? Est-ce que le policier allait lui braquer un fusil sur la tempe, l'oubligeant à le suivre? Allait-il l'arrêter sur le champ? Ou alors ne ferait-il rien? Quoi qu'il en soit, le jeune gamin redoutait toute ses réponses et cela le fit sanglotter doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Petite chambre   Dim 5 Avr - 18:15

Tsuki devait faire son travail sans trop d'embrouilles, pour une fois... Il savait l'étonnement du gamin de voir que le jeune homme d'était pas la pour le ... on va se retenir de propos qui pourrait offenser certaines oreilles ! Du moins, Tsuki n'appréciait pas qu'on puisse profiter d'un gamin.

Il regarda le plafond lorsque le gamin s'habillait et ne remit son regards sur lui que lorsqu'il revint de la salle de bain pour s'etre nettoyer les mains.
Kakeo semblait émerveiller par la profession de policier. Tsuki eut un petit sourir... les gamins reves tous de devenir important, que ce soit, policier, docteur ou pommpier, rien n'est trop beau a cet age la.

Puis, le visage du jeune garcon de vant lui s'assombrit sans explications, du moins, les explications se firent attendrent un peu... Cela prit un certains temps avant que Tsuki sache la moindre explication pour ce changement d'attitude...


- Non, je pense qu'on ne sait pas très bien comprit. Je peux pârraitre plutot dur... Tu n'as pas ton mot a dire, tu n'as sans doute meme pas passer l,age de raison. Tu ne rentreras pas chez toi, enfin pas seul et ce ne sera que pour faire tes valises.
Tu viens avec moi, on va te trouver une nouvelle famille et qui, celle ci, va prendre soins de toi et non t'utiliser a des fins personnels. Ce n'est pas a toi de fournir de l,argent a tes parents mais a tes parents de se débrouiller pour que tu puisse avoir une éducation et une vie saine. Pour le moment, je vais avoir des feuilles a remplir avec toi au poste de police. Si ca peut te rassurer, tu n,est coupable de rien du tout ce ne sont que des données personnelles que je veux, rtu n'iras pas en prison et tes parents ne viendrons pas te chercher pour te ramennera la maison.

Tsuki s,approcha lentement du gamin et le prit dans ces bras pour le rassurer un peu. Sa voix avait été douce et généreuse. Il se voulait le plus doux possible.

- Si tu as des questions, tu as le droit de me les poser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Petite chambre   Jeu 8 Oct - 22:29

Kakeo regarda Tsuki et ne l'interrompit pas lorsqu'il parlait. Il essaiya d'être aussi ''adulte'' que possible et tout comprendre ce que le policier lui disait. Il ne rentrait pas chez lui.... le jeune garçon ne savait pas s'il devait s'en réjoir ou en être triste. Il avait passé trop de temps à être abusé et à être sali qu'il ne reconnaissait plus vraiment le bien du mal.

Pourtant, il respectait beaucoup Tsuki. Il était policier POLICIER!!! Kakeo comprit qu'il fallait suivre le monsieur sans faire d'histoire, mais l'idée d'aller dans une nouvelle famille lui faisait très peur. Le jeune gamin n'avait aucune confience en l'être humain et le redoutait plus que tout.

Il avait peur de tout ce qui bouge. Il n'était en confience de rien et encore moins lorsqu'il s'enfermait dans sa chambre. Pourtant, il le fallait et cela fit frissoner le petit garçon.

La seule personne en qui Kakeo croyait, c'était les policiers, car il les avaient toujours vu aimable et les considérait comme des super héros. Ses films préférés était d'ailleurs avec des policiers.

Lorsque Tsuki le serra dans ses bras, le gamin se sentit rassurer. Il eu peur, un bref instant, mais il y avait quelque de paisible dans les bras du policier. Une étrange atmosphère de calme et c'était rassurant. Cela fit battre un peu plus vite le petit coeur de Kakeo. Il était bien. Il ferma doucement les yeux et passa ses petites mains autour du corps battit du policier. Le serrant contre lui.

Moi je suis pas un grad graçon encore...
Je...j'ai peur... des gens...ze veux pas...avoir une nouvelle famille...

Le petit bonhomme s'accrocha au policier en disant ses mots, tremblant presque de la tête aux pieds. Kakeo se sentait faible, peureux, chétif. Il ne comprenait pas très bien se qui se passait aussi. Il était légèrement perdu mais essayait de ne pas le montrer au policier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Petite chambre   Jeu 8 Oct - 22:42

Tsuki sentit le jeune garcon s'accrocher apres lui. Le jeune tremblait de la tete au pieds en lui parlant... Stuki comprit très bien ce que le jeune lui disait et ce qu,il pouvait ressentir. Il avait été abuser par sa vrai famille, il était normal d'avoir peur des autres... Tsuki le serra un peu plus contre lui pour le rassurer.

- Ne t'en fais pas trop pour la nouvelle famille. Ca nous prends toujours quelques jours a en trouver une car on regarde leurs entécédants et tous et tous. Pendant ce temps tu va être chez une semi famille d'acceuil, c'est un vieu couple en qui nous avons une entière confiance.

Tsuki se leva, kakeo dans les bras. Il se dirigea vers la porte.

- Il est temps que nous partions, si on s,éternise trop par ici, nous ne pouvons être certains de ce qui va arriver. Mais dit toi que de coucher avec des vieux hommes pas beau, c'est derrière toi, voici unee nouvelle vie qui s'offre a toi petit.

Il partit d,'un pas décider au poste de police. Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite chambre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite chambre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Au-dessus des nuages, le ciel est toujours bleu. » [Terminé]
» [FREE] 101 Quartier d'affaires
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadow :: Le quartier chaud :: L'Hotel :: Petites chambres-
Sauter vers: