Shadow

Ready To Rock?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bureau départemental

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Bureau départemental   Jeu 8 Oct - 22:49

Le bureau ou on fait pratiquement tout. Hé hé grande description hein ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Jeu 8 Oct - 22:56

Tsuki arriva avec Kakeo encor dans ces bras, quelques policiers relervèrent la tête vers lui. Ils étaient toujours très peu de nuit. Il alla jusqu'a un bureau ou il y avait son nom, on y trouvait une seule chaise mais tsuki tira la chaise de son voisin pour y déposer le jeune.
Il se retourna et s'éloigna, il ne pensa pas a rester dans l'anglede vue du gamin et tourna dans le couloir.

Un policier ager dans quarantaine d'année se leva et se dirigea vers Kakeo.


- C'est rare de voir notre Tsuki aussi attentionner, tu es de sa famille ? Je pensais pourtant qu'il était partit en ''mission''. Mais, ce n'est pas vraiment l'heure d'être debout pour unjeune comme toi non ?

Le policier fit un sourir acceuillant a Kakeo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Jeu 8 Oct - 23:13

Kakeo fit un petit visage paniqué quand Tsuki partit. Où allait-il comme ça? Allait-il l'abandonner alors qu'il venait de l'amener dans un endroit qu'il ne connaissait pas? à leur rentré au poste de police, Kakeo avait regarder partout, les yeux intincellent, le regard intrigué, mais maintenant, tout ceci ne lui était pas très familier et il n'appréciait pas.

Lorsque Tsuki déposa le jeune garçon sur la chaise, Kakeo s'y recroquevilla comme s'il voulait y prendre le moins de place. Soudain, avant meme qu'il puis réagir, Tsuki disparru de son champs de vision. Un policier plus agé sembla s'approcher du petit. Kakeo s'agrippa soudainement au rebord de sa chaise, sur la défensif.

Le policier lui pausa des questions, mais Kakeo ne répondit pas. Il n'arrivait meme pas à regarder l'adulte dans les yeux et sentait ses larmes apparaitre dans ses yeux tellement le petit avait peur des inconnus.

Il réussit tout de même à prononcer quelque mots...

Non....T...Tsu...kiiiii.... veut Tsuki...

Kakeo recula sa chaise tranquillement. Même si le monsieur lui faisait un visage calme et rassurant et qu'il avait l'air très gentil... Kakeo avait peur de tout être humains. Certe, il avait confience aux policiers, mais là, le jeune garçon avait jugé qu'il y avait trop de monde et même si c'était des policiers, sa confience avait prit le bord, vis à vis aux gens qu'il y avait dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Jeu 8 Oct - 23:25

Le policier fut surprit de la réaction du jeune garcon et tout devint soudainement tres clair. Tsuki avait ramenner le jeune de sa mission... Alors voila en quoi cela consistait... Tsuki allait avoir beaucoup de travail.

Tsuki entendit la faible voix de kakeo l,appeler de loin, il prit les feuilles qu'il avait de besoin et couru vers son bureau, lorsqu'il fut a vue il comprit que le jeune avait un peu paniquer mais il n,avait pas a trop s'inquièter... Il s'avanca tranquillement et arriva a son bureau il décida de s'asseoir sur sa chaise.


- Bonsoir agent Yamatsu. Encore un peu d'overtime ?
- Oui. Mais n'ésite pas si tu as des questions pour l'affaire sur laquelle tu es, c'est un peu long et souvant pénible.
- Je devrais m'en sortir mais je n'ésiterai.

L'agent repartit vers son bureau pour que le jeune puisse se sentir plus a l'aise. Il avait demander Tsuki avec t'en d'aise... C'était étonnent que le gamin s'y soit attacher aussi vite... L'agent Tsuki était souvent... tr`s bagareur et n,avait pas la lngue dans sa poche...

Tsuki regarda Kakeo et attendit que celui ci se d'étende un peu...


- Kakéo, commencons, nous ne terminerons pas tous cee soir mais a l,heure qu'il est je ne voudrais pas réveiller le couple chez qui tu va etre pendant les quelques jours a venir nous attendrons demain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Jeu 8 Oct - 23:37

Tsuki apparu très vite à nouveau aux cotés de Kakeo et celui-ci couru dans ses bras s'y blottir. Il enfouit son petit visage dans la veste de Tsuki et le serra très très fort comme tout à l'heure, tremblant encore un peu de peur.

Les deux policiers échangèrent quelques mots que Kakeo eu du mal à comprendre, puisqu'ils parlait d'affaires. Cela importait peu le garçon, il était un peu déconnecter du monde qui l'entourait, un peu trop crintif.

Après quelque minutes, Kakeo se détendit un peu, mais ne lâcha pas Tuski pour autant. Il agrippa un plis de sa chemise et s'y accrocha avec sa petite main. Il s'assit donc sur sa chaise, la rapprochant le plus près de possible de Tsuki...

Kake...a...peur....

Kakeo resta aux cotés de Tsuki et serra son bras très très fort. Il savait rien du policier, mais n'ayant plus rien à quoi se rattacher dans ce nouvel univers, il s'accrochait, comme il le pouvait, à la seule personne qu'il connaissait à présent.

Tsuki lui expliqua que le jeune garçon allait devoir aller chez des nouvelles personnes demain... mais Kakeo n'avait pas hate du tout. Il ne voulait pas encore devoir rencontrer du nouveaux mondes... il détestait le monde...

Kakeo..veut rester avec Tsuki...

Dit le petit gamin d'une voie très faible et un peu tremblante.
Ne sachant pas très bien parler, le gamin employait souvant des mots très simples pour s'expliquer. Le petit était très mignon et avait une voie tout cute, malheureusement pour lui, il ne parlait pas beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Jeu 8 Oct - 23:45

Tsuki laissa Kakeo s,aggriper a lui et joua un peu dans ces cheveux pour le détendre... Tsuki n,avait pas penser que le jeune garcon aurrait peur a ce point. Il lanca un regard furtif autour de lui... Il n'y avait que trois autre personnes et le gamin était stresser a un point tel qu'il racourcissait sa longévité a vue d'oeil...

- N'est pas peur, il n,y a que des personnes gentille en ce moment. Tsuki s,entends tres bienavec ces policiers, n'as-tu pas confiance en Tsuki ?

Tsuki fut désarconner par les dernieres phrase du jeune. Son cerveau avait du mal a analyser l,information, il prit Kakeo et le serra dans ces bras pour tenter de le calmer un peu...

- Kakéo, je ne peut pas te garder chez moi. Je suis un homme célibataire qui a un horraire cherger et pas tres équilibrer... Tu devrais avoir plus peur de moi que du vieux couple... Pourquoi tiens-tu tant a moi ?

Sa voix ce faisait douce pour ne pas trop effrayer Kake.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Ven 9 Oct - 0:09

Kakeo était bien dans les bras de Tsuki, il se sentait rassuré et en sécurité. Le policier faisait tout son possible pour se montrer doux et compréhensif. Le jeune garçon appréciait beaucoup cela. Kakeo faisait aussi tout son possible pour calmer sa peur, mais c'était difficlie.

Tsuki assura qu'il y avait que des gens avec qui le policier s'entendait bien, alors le jeune garçon fut rassuré pendant un bref moment. Il jeta des petits regards timides vers les colègues de Tsuki et tenterait de se rappeller de leurs faces à l'avenir. Il ne leur parlerait sans doute pas, mais il ferait tout son possible pour leur faire confience.

Le jeune gamin lâche doucement son étreinte et prit que le bras du policier, s'y accrochant tout doucement maintenant. Le petit se montra moins crétif, mais était toujours un peu sur ses gardes, gettant tout le fais et gestes des personnes qui l'entourait.

Kakeo eu l'air abbatu en apprenant que Tsuki ne pourrait pas le garder près de lui. Ses larmes montèrent à ses yeux à nouveaux et cette fois, le gamin pleura devant le policier. Il accota sa petite tête, contre le bras du monsieur, cachant sa petite face le plus possible de la vue de Tsuki.

Kakeo...est bien...avec Tsuki...il a confience... Tsuki...seul ke Kakeo conaize...seul...rattachement...maintenant...seul personne connu par kakeo...

...veut pas quitter Tsuki...

Dit le jeune garçon en s'englottant tristement, d'une voie qui se faisait très faible et à peine compréhensible. Le petit sembla avoir du mal à communiquer ses pensées et ses émotions, il savait tout de même comment les démontrer un peu.

Kakeo fit de son mieux pour pleurer en silence, mais il n'arriva pas a se contenir plus longtemps et se mit a senglotter doucement, faisant un peu de bruit. C'était très triste comme atmosphère. Il y avait quelque chose de déchirant dans les pleurs du gamin, comme si, le monde dans lequel il vivait venait de s'écrouler... mais n'était-ce pas ça justement que le petit vivait?

Le jeune garçon semblait implorer de l'aide et la refuser en même temps. Il ne savait pas vraiment où il était et la peur de l'inconnu sembla l'envahir. Il aurait pourtant aimer rester avec Tsuki le plus longtemps possible. Après tout, c'était la seule personne qu'il connaissait et qui semblait vraiment vouloir l'aider...

...Kakeo...veut Tsuki...

Dit le petit, resserrant ses bras autour du grand bras du policier. Ses pleurs se faisait de moins en moins entendre, mais il avait prononcer ses derniers mots d'un ton si suppliant, que les pleurs était quasiment plus suportable que ces trois petits mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Ven 9 Oct - 9:46

Tsuki voyait bien la peur de kakeo et lorsqu'il le vit se calmer Tsuki lui-meme commenca a se détendre, sans doute un peu trop rapidement... Le jeune garçons relachait peu a peu son étreinte et Tsuki commenca a écrire sur les questionnaires.

Le gamin revgardait les coéquipié du policier Et Tsuki en profita pour lire rapidement les intérogation. C'est vrai que ca serait long et pénible... Tsuki qui avait toujours été un agent de terreins devait faire du bureau...

Lorsqu'il sentit le gamin se coller a lui et pleurnichant Tsuki fut ramenner a la realité... Il était devenu babysitter pour la nuit... Pourquoi n'y avait-il aucune fille en ce momentt qui pourait calmer un peu le gamin....


-Kakeo. Tu as tres peur des gens parce que tu n'as connu que les méchants. Tu n'as pas vraiment eut de chance, mas la on te donne la chance de tout recommencer a neuf, oui c,est encore inconnu pour toi, oui ca fait peur. Mais il y a beaucoup de famille chez qui ont vous place qui ont des enfants qui ont subis la même chose que toi. Tu pourrais donc avoir des freres ou des soeurs qui ont deja subi la m^peme chose et qui ont reussi a avoir une vraie famille.

Tsuki berca calmement l'enfant. Et lui murmura.

- Ne pleure pas Kakeo. Ne pleure pas. Je resterai aussi longtemps que je le pourrai, ok ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Dim 18 Oct - 0:01

Kakeo sentait le coeur de Tsuki battre dans sa poitrine lorsqu'il le serrait contre lui. Cela calma tranquillement le jeune petit effrayé. Tsuki lui parla calmement et paisiblement, se qui suffit à rassurer Kake. Il l'écouta, puis frotta ses petits yeux, un peu endormit, en ressentant soudain le poind de la nuit lui tombé dessus.

Le jeune gamin eu un sourire ravissant lorsque le policier lui déclara qu'il resterait avec lui le plus longtemps qu'il pourrait. Sur cela, le petit arrêta de pleurer et serra Tsuki encore plus fort dans ses bras.

Merci...

Dit tranquillement le petit bonhomme. Il se rassit calmement, à coté de Tsuki et accota sa petite tête sur l'épaule du policier. S'endormant un peu, il fit de son mieux pour répondre aux questions du policier, même s'il ne pouvait pas vraiment approfondire dans les détails ses explications étant donné son âge.

Apres un petit moment, Kakeo se mit à bayer, puis s'étira doucement. Il regarda Tsuki et ses yeux se fermaient doucement. On pouvait voir que kake luttait contre le sommeil.

j'ai un peu sommeil..Tsu...ki...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Dim 18 Oct - 0:15

Tsuki attendi tranquillement que le petit se sente plus calme et apte a répondre. Ca pris quelque minute, mais Tsuki avait toute sa vie devant lui et n'était pressé par rien. Une fois calme et attendris, Kakeo répondait du mieux qu'il pouvait aux questions. Parfois tsuki élaborait un peu plus en comprennant plus loin que ce que le jeune disait.

Tsuki ne sentit pas aussi fortement le sommeil venir mais, Kakeo n,était qu'un enfant... Quand il murmura a Tsuki qu'il était fatiguer, celui-ci réalisa que le jeune se forcait a rester éveiller...


- Je suis désoler, je n'ai pas vue les heures passer. Tu peux t'endormir si tu veux... Tiens, dors dans mes bras, tu va peut etre te sentir plus... protèger peut etre ?

Tsuki offra ses bras comme abris a kake. Il pouvait y dormir s'il voulait, ca ne dérangeait pas tsuki.

Le jeune s'endormit et Tsuki scrutta les environs. Les autres avaient déjà quitter. Il décida de dormir lui aussi sinon il allait être grognon le lendemain... Il blottit kake confortablement et s'endormit a son tour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Dim 18 Oct - 0:25

Kakeo était confortable dans les bras du Tsuki. Il y trouva donc bien vite le sommeil. Son petit coeur battait à toute vitesse dès l'instant où Tsuki lui offrit ses bras comme appuis, mais à son contact, le petit coeur de Kakeo se calma peu à peu, le laissant sombrer dans un sommeil profond.

Pendant ce temps là, tsuki s'endormit à son tour. Les heures passèrent et les deux garçons dormaient profondément lorsque soudain, les cheveux de Kakeo s'allongèrent jusqu'à ses épaules et le corps de celui-ci parru grandir d'un coup.

Kakeo ouvra les yeux et se dégagea du policier. À présent, il avait l'aspect d'un jeune homme d'une vingtaine d'année... 19-20 ans... pas plus. Ses vêtements, à présent devenus trop petits était tombé sur le sol et le nouveau Kakeo était nu comme un ver.

Il s'assit sur le bureau de Tsuki, en face du policier endormit, le regarda un bref instant, puis prit un haut d'uniforme de policier pour se recouvrir un peu. Le nouveau Kake regarda, un bref moment le policier dormir et en eu asser.

Allez, debout la dedans!

Suite à ses mots, Kakeo appuya son pied contre l'entre jambe du policier. Rien qui fasse très mal, mais quand même une petite douleure asser puissante pour tirer le policier du sommeil. À cet instant, Tsuki sursauta et Kakeo le scruta de ses yeux verts, qui étaient presque devenus bleus à cause des reflets de la lune derrière lui.

Bonsoir, ageant Tsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Dim 18 Oct - 0:40

Le policier toujours endormis ne vis pas la transformation qui se passait pourtant dans ses bras... Il était endormit plus profondément qu'il ne l'aurrait voulut. Il ne se réveilla donc que quand il sentit une partie de lui meme, qui est très importante, en danger.

Il ouvrit les yeux donc coup sec, la main deja sur son arme mais ne broncha pas. Le gamin n'était plus la mais un adulte avec des tres similaire et la meme odeur lui faisait face.


- Avoir sut plus tot... T'aurrais pu au moins te vieillir quand tu devais baiser des vieux...

Tsuki remarqua que le jeune homme était complètement nu mais il n'eut aucune réaction. Il garda son regard droit dans les yeux de kakeo et déclara doucement.

- Va te falloir des vêtements plus grands. Je doute que les atres te fasse. Et tu vois, j'ai pas besoin de te trouver une famille si tu as cet age la. Moins de boulot pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Dim 18 Oct - 0:56

Le jeune homme aux cheveux bruns se passa doucement une main dans les cheveux et regarda les traits et le visage de Tsuki. Pas mal! Il était plutôt craquand. Il se leva, puis vint s'assoir sur les cuisses du policier, face à face à celui-ci. Pourtant, c'était une pause très provocatrice, mais le nouveau Kakeo semblait ne pas s'en soucier.

Il sensuellement ses mains sur le visage du policier, dégageant les mèches rebelles de son visage afin de mieux le voir. Il lui jeta un air plutôt satisfait et l'homme eu même un petit sourire sur les lèvres.

Je peux prendre cette apparance que lorsque Kakeo est inconcient.
Le gamin ne sait même pas qu'il a le pouvoir de se veillir.
Désolé de te l'annoncer, mais dès qu'il se réveille, je ne peux plus apparaitre.
C'est son subcontient qui fait cela.

Le Kakeo plus âgé était assit, jambes écarté, sur les hanches à Tsuki. Vêtu qu'un d'un haut, le policier pouvait facilement sentir son entre jambe contre le sien, mais le nouveau venu semblait presque le provoquer. Il passa un doigt sur les lèvres du policier et vint y déposer un baiser presque hacharné.

Lorsqu'il lacha enfin la bouche du policier, Kakeo le regarda avec des yeux provocateur.

Délicieux!
Kakeo veut rester avec toi...
...il ne fera sans doute confience à aucune autre personne...
...et je le comprend bien...
Ce n'est qu'un gamin... il a besoin d'un adulte responsable qui veille sur lui...
...tu es célibataire non? Alors il ne devrait pas avoir de problème.
Et de plus...
...je peux facilement répondre à toutes tes attentes.

Déclara le jeune homme d'une voie plus que provoquante. Il passa ses doigts dans les cheveux du policier et plongea son regard vert forêt dans les yeux du policier. Il y avait quelque chose d'étrangement triste et froid dans le regard de Kakeo... comme s'il reflettait sa haine vers les humains à travers...

Je veux que tu sois mien!

Dit-il froidement, presque glacialement.
Pourtant, malgré la froideur de ses mots et de sa voie, il y avait une étrange sensation d'imploration et même de pitier, dans les yeux de l'individu. Kakeo détacha enfin ses yeux de Tsuki et leva la tête vers le ciel... ou plutot vers la fenêtre qui montrait les étoiles.

D'un regard vide, le jeune homme semblait s'y perdre un instant, puis revenit à la réaliter.

Je veux que tu sois le seul...
...pour qui je donnerais ma vie.

Fini-t-il par dire sans autre explication.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Dim 18 Oct - 1:20

Tsuki ne repoussa pas le jeune homme lorsque celui ci vint s'asseoir sur ces genoux. C'était clairement de la provocation mais il ne dit rien. Il préféra vérifier clairement les intentions de Kakeo. Ce qui ne se fit pas attendre... Deux mains se mirent a parcourirent son visage, Tsuki resta neutre. Le laissant faire, il ne faisait de mal a personn apres tout.

- Alors je souhete qu'il se réveille avant que mes collègues n'arrivent. Parce que je doute qu'il comprennent vraiment bien ce qui se passe. Ils ne sont pas tous encore très alèse avec mes oreilles alors un gamin qui se vieillit... Je pense pas non.

Tsuki fut étonner par le baiser mais apres tout, vue les gestes poser depuit le début, c'était stupide de ne pas l'avoir deviner plus tot. Il acota sa main sur le torse de kakeo et mis fin au baiiser doucement.

Il l'écouta parler sans dire un mot. une fois fini il prit parole.


- Tu le dis toi meme, il a besoin d'un adulte responsable et un loup-garoux, célibataire qui travail de nuit, je n,appel pas ca un adulte responsable. De plus, c'est avec lui que je dois règler ca et pas avec toi. Je doute maintenant pouvoir le laisser dans une famille normale, va falloir que je e force vraiment. S'il tient vraiment a rester avec moi, il risque d'être malheureux meme s'il reste chez moi.

Il prit une pause. Il ne dis rien sur la derniere phrase

- Tu veux que je t'appartienne ? Et tu me dis ca la, directement apres quelques minutes de rencontre. Et d'une voix aussi froide, ca ne fait pas tres... réaliste. Si tu y tiens par contre, force moi. Esseis, acharne toi. Peut etre réussiras-tu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Dim 18 Oct - 1:44

Lorsque Tsuki mit fin au baiser que le jeune homme lui denait, celui-ci comprit que le policier était spécial. C'était la première fois que quelqu'un refusait ses baisers et y mettait fin par lui-même. Kakeo su dès cet instant que Tsuki allait prendre une place importante dans son coeur.

Cependant, il ne s'attendait pas à une telle réaction de la part du policier. À la place de lui sauter dessus, comme le font habituellement les personnes devant un être qui se donne aussi facilement, Tsuki gardait un calme étonnant déclara même à Kakeo que si il le voulait, il devait se forcé... si c'était réaliste évidamment.

À cet instant, Kakeo s'emparra de nouveau de la bouche de Tsuki, d'un baiser si instense cette fois, que le policier fut prit au dépourvu. C'était un baiser sauvage, brusque, gourment... mais pourtant, il y avait aussi quelque chose de désespéré dedans.

Les mains de Kakeo descendirent tranquillement sur le torse du policier, mais au lieu de le caresser, elles agrippa durement le col de la veste de police et força presque l'individu à rester au près de lui.

Je ne plaisante pas.
Je veux que tu sois mien!
...puis que je n'ai...que ça...

La voie de Kakeo c'était casser à ses derniers mots. Il regardait maintenant Tsuki d'un air presque supliant. Qu'aurait-il donner à cet instant pour avoir quelqu'un à qui se racrocher? Le jeune homme sentit une drole d'émotion lui exploser le coeur. C'était de la tristesse mèler à de la solitude.

Kakeo ne voulait pas être abandonner. Il voulait être aimé, il voulait pouvoir être aux cotés de quelqu'un... mais ça, il le garda pour lui. Il eu un bref instant d'absence, où Tsuki aurait pu s'enfuir, mais il ne le fit pas. Le jeune homme repausa son regard dans celui du policier, l'air un peu plus perdu.

Tsuki...
Soulage-moi.

À cet instant, Kakeo prit la main du policier et la porta à son entre jambe. Chose qui ne fesait pas souvant. À cet instant, il se mit à rougir, comme ce n'était pas possible. La main du policier, dessus son sexe pouvait constater que le jeune homme en avait une minuscule. Kakeo pencha sa tête sur l'épaule de Tsuki et murmura quelque chose à son oreille.

C'est....c'est chaud là...
...veux-tu bien... me soulager un peu...?

Dit-il simplement, les jambes ouvertes, se donnant complètement à cet inconnu. Le grand kakeo semblait être étrangement chaud et ressemblait plus à une bête sauvage qu'un humain`, mais à cet instant, un rayon jaune passa dans les yeux du garçon et ses yeux semblait jaunir, mais redevenirent vite verts.

Tsuki...

Gémit doucement le jeune homme au contact de la main du policier sur ce petit morceau de chair droit, frémissant de plaisir, tout chaud, près à jahir. Le corps du jeune homme en entier semblait désirant et désirable. Il y avait quelque chose de dégoutant... et de magnifique en même temps à la vue de cet homme, se donnant entièrement à cet inconnu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Dim 18 Oct - 22:40

Le jeune homme devant Tsuki semblait clairement stupéfait que quelqu'un ai de lui meme arrêter un de ces baisers. Il semblait habituer de se donner et de se faire sauter dessus. Telle une femme fatale. Et oui je compare le jeune homme a une femme fatale.

Kakeo s'empara de la bouche de Tsuki une deuxieme fois, plus ardement, ce baiser était beaucoup plus agressif et Tsuki fut un peu perdu. Il venait de sauver un jeune garcon de la prostitution et ce meme garcon semblait se donner si facilement, il savait qu'il devait se refuser mais quelque chose en lui l'en empecha.

Il était plus vieux alors, ce n'était pas aussi mal mais pourtant, il ne pouvait s'empecher de se sentir coupable.

Il sentit les mains du jeune homme descendrent sur son torse, s'il descendait trop bas il l'arreterait pour ne pas s'impliquer trop loin mais contrairement a ce qu'il pensa les mains agripperent durement son collet.


- Je ne comprends pas tout ton charabiat, mais ne déchire mon col s'il te plait. Si tu tiens tant a moi, je te laisse un mois pour me le prouver et pour qu'on puisse faire de plus ample connaissance. Ca te va comme ca ?

Tsuki pouvait tres bien s'arranger pour repporter le plus longtemps possible la prise en charge du garcon par une famille, de plus, il n'avait pas de casier ni rien alors...

Tsuki regarda Kakeo d'un regards intérrogateur aux paroles du jeune homme...


- hein ? te sou...

Kakeo avait porter la main du policier a son entre-jambe et pourtant, il en semblait tres mal a l'aise... Tsuki voulut la retirer pour ne pas gener plus le jeune mais celui ci semblait vraiment vouloir se faire masturber par le policier.

- Je vais te soulager parce que tu semble souffrir mais vue l'heure nous devons faire ca vite car les autres vont arriver bientot.

Il passa sa main sur le sexe étrangement petit de Kakeo mais ne passa aucune remarque, cela devait etre deja asser angoissant pour le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Lun 19 Oct - 21:47

Les mots de Tsuki résonnait lentement dans la tête de Kakeo et il ne peu s'empêcher de se dire que cet homme était vraiment unique. Un mois pour faire plus connaissance...est-ce que sa suffirait pour conquérir un type de ce genre? Kakeo ne connaissait pas d'homme comme lui. Il n'était pas sauvage et n'auvait pas des envies urgentes de domination, cela l'étonnait.

Se qui l'étonnait encore plus, c'est que Tsuki accepte de le soulagé un peu. Cela ne pensait pas qu'il le ferait parce qu'il était si froid jusqu'à maintenant, mais au final, c'était un être humain avec des fantasmes. Pourtant, Kakeo était touché de ce geste, il avait vraiment l'impression qu'il le fesait pour lui.

Tu es gentil...Tsuki...

Kakeo gémit doucement lorsque Tsuki toucha son sexe. Il frissona et gémit d'une voie presque plaintive. Il murmura des petits sons charmants, qui ressemblait à des petits gémissements dicimulé. Après de bonne minutes, Kakeo vient et il poussa un petit gémissement. Il ferma ses yeux tendrement.

C'est bonnnnn.....ah...
Me...merci...c'est trop...

Kakeo poussa un petit soupire, puis il laissa tombé sa tête sur l'épaule de Tsuki. Lentement, ses cheveux devint plus courts et son corps redevenit petit. Tout innocent, comme s'il ne c'était rien passé, il était encore endormit dans les bras de Tsuki.

Zzz...zzz...Tsu...ki....zzz

Murmurait-il dans son sommeil doucement. Le corps du petit avait parfois des frissons, puis qu'à présent il était nu. Dans son sommeil, il se colla au près de Tsuki et parfois même, des larmes coulaient de ses petits yeux, puisqu'il rêvait à son passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Lun 19 Oct - 22:44

Citation :
Tu es gentil...Tsuki...

- Mais non... c'est de l'entre-aide ok...

Les oreilles de Tsuki se rabatait lentement sur sa tete et il ne pouvait s,empecher de regarder l'heure a tous les 10 secondes ainsi que la porte... Il serait dans des beaux-draps s,il l'on le surprennait entrains de... faire ca en plein milieu du poste... ha la la...

Mais, il n'était pas pour faire le boulot a moitier... Si le ''gamin'' en avait tant envis il n'y avait pas quarante six mille facons de l'aider a ce soulager et de plus ce n'était pas pour déplaire a tsuki mais ca il n'allait pas le démontrer... pas pendant qu'il était sur ces heures de travail ca non...
Le jeune homme fini par éjaculer dans sa main et un leger sourir passa sur le visage de Tsuki. Ca n'avait pas prit trop de temps dis donc... Tsuki se sentt enfin rassurer.


- Ne me remerci pas pour si peu Kakeo. Je t,ai seulement donner un coup de main.... hum... mauvais jeu de mots....

Lorsqu,il s,endormit il se mit a rajeunir... L.ageant se leva prit un mouchoir pour s'essuiller la main et le rhabilla pour qu'il n'attrape pas froid et que ses coll`ges ne pense pas trop de travers... Il venait de sauver un jeune de la prostitution, ca enleverait tout son mérite qu'on pense qu'il en ait abuser par la suite... Tsuki n'aurrait plus le droit de s'approcher du jeune garcon et cela briserait sans doute le coeur du jeune...

Tsuki le reprit dans ces bras et le réchauffa doucement..., il entendit la porte s'ouvrir et il releva la tete. Une jeune femme entrait, elle lui fit un charmant sourir et se dirigea vers lui.

- Dure soirée Tsu-kun ? Tu as l,air de quelqu,un qui n'as pas dormit...

- Ca peut aller... Il n'est pas trop difficile... Au fait... Tu habite avec ta plus jeune soeur... est-ce que tu pourrais m'aider... Il... il ne veut pas me quitter... Il a vraiment peur des autres et... j'aimerais bien m'en occuper quelque temps,voir si ca peut concorder avec mon horaire...

- Hum... Il a bien choisit lui... Ok, je peux t,aider si tu veux... S'il peut te calmer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Lun 19 Oct - 23:02

Kakeo dormait paisiblement dans ls bras de Tsuki. Il était bien. Le petit bonhomme ne se doutait pas le moindre du monde de ce qui venait de se passer. Il se retournait quelque fois de gauche à droite, fourant sa petite tête en dessous du menton du policier. Il était bien.

Il entendait des bruits de pas et soudain, des voies apparus à ses oreilles. Il bougea la tête de droite à gauche, frappant parfois Tsuki, à cause de ses petits mouvements dans son sommeil. Sa petite main s'accrocha après le chandail du policier, mettant doucement son petit bras autour du cou du policier.

Il mumurait de temps en temps, comme s'il se plaignait du bruit autour de lui, mais il ne se réveillait pas pour autant. Apres quelque minutes, il entrouvrit les yeux, les referma, les rouvrit et les referma. Au final, il se mit à bayer et s'étira.

Mmmm...

Kakeo ouvrit ses petits yeux et regarda tout autour de lui. Il remarqua qu'il n'était pas tout seul avec Tsuki et fixa, d'un regard mauvais, la nouvelle arrivée. Il se blottit contre le torse de Tsuki, se tennant loin de la jeunne femme, la fixant d'un regard mécontent, comme s'il s'en méfiait.

Tsu...ki...

Kakeo murmura le nom de celui-ci avant de cacher son petit visage dans le cou de Tsuki. Ses petits bras entourairent le cou du policier, et il n'y avait plus qu'un petit corps se tenant devant la jeune femme. Le petit Kakeo serra ses points, serrant les vêtements de Tsuki un peu plus.

Z'ai...peur...

Dit tout doucement le bonhomme à l'oreille de Tsuki, pour que seul lui lentende. Kakeo avait de petites larmes dans les yeux. Il n'aimait vraiment pas les gens et le fait qu'il n'a pas arrêter d'en voir depuis hier soir ne l'aidait pas beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Lun 19 Oct - 23:22

Pendant que Tsuki parlait avec sa collègue, Kakeo se mit a bouger plus et a le cognier a quelques reprises...

- Tsu-kun, veux tu que je le prenne ? Tu as l'aire en difficulter.

- Non ! Tssuki avait répondu plus sec qu'il ne le voulait et il le montrait dans son visage. Je m'excuse... Kakeo a vraiment une phobie des gens et il paniquerait completement... J'ai pu l'appercevoir plus tot dans la soirée hier. Ne t,en fais pas pour moi...

Tsuki remarqua que kakeo s'était finallement réveiller et c,était a peine s,il ne tramblait pas... Tsuki lui lanca un regard doux pour le calmer.

- Elle ne va pas te manger Kakeo. Ellee est tres gentille et a une petite soeur de ton age. Tu pourrais devenir ami avec sa jeune soeur, tu ne pense pas ? Elle habite a une rue de chez moi alors si tu habite chez moi tu pourras aller souper chez elle les soirs ou je fini tards.

Tsuki lui caressa les cheveux et l,embrassa sur le frond pour le rassurer.
- Aller Kakeo, demande pardon pour le regards que tu lui a jeter.

- Non non, ca va. Je peux comprendre. Tu es un peu comme son sauveur alors il s,accroche a toi... Il doit etre passer par un cchemin difficile pour avoir autant peur des personnes. Pardonne moi de t'avoir réveiller Kakeo-kun

Elle fit un sourir a Kakeo. Et partit vers son bureau pour y commencer ces dossiers. Elle lacha un soupir...
- Tsu-kun... Encoreune plainte pour toi...

Tsuki fit semblant de ne pas l'avoir entendu. Et serrait kakeo dans ces bras.

- Kakeo, va falloir qu'on parte bientot... le poste va se remplir de monde et de bruit. On pourrait en profiter pour t,acheter des vetements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Mar 20 Oct - 1:29

Pour calmer le petit, l'officier pausa sur sa nuque un boux baiser presque paternel. Kakeo sembla soulagé un bref instant. Il allait habiter chez Tsuki pour un bref temps, cela plaisait au petit gamin. Cependant il n'aimait pas savoir que cette femme habite aussi près de Tsuki...

Il la regarda discrètement, cacher en dessous du menton du policier, la scrutant de la tête aux pieds. Lorsque Tsuki lui demanda de s'excuser pour son mauvais regard, Kakeo se contenta de tourner la tête sans un mot. Il fit tout de même un petit signe de tête mais rien de plus.

Devant des gens qui ne connaissait pas, Kakeo perdait tout usage de la parole. Tsuki le savait peut-être pas, mais le jeune garçon ne faisait pas cela pour être insultant. Il serra fort le cou de Tsuki dans ses petits bras, puis un des petits frissons lorsque l'officier déclara que le poste allait bientot se remplir de monde.

Dans les paroles que la jeune femme avait dit, Kakeo fut attirée sur le ''encore une painte'' il ne comprenait pas ce que cela signifiait et son regard était devenu interrogateur.

C'est quoi une plainte?

Demanda le jeune gamin à l'oreille du policier, un peu après que Tsuki lui parla de magasinage. Chose qu'il ne voudrait certainement pas faire, puis que les magasins sont remplis de personnes.

Pendant quelque secondes, Kakeo s'inquiéta pour ses parents, se demandant qu'est-ce qu'ils allaient faire sans lui. Allaient-ils survivres? Deplus, ceux-ci ne savent même pas encore que la police avait récupérer kakeo et qu'il voulait le placer dans une nouvelle famille.

En passant à ce-ci, Kakeo sembla avoir un regard longtain, froid et sans vie. Comme si en un instant, il c'était transformer en poupée vivante, sans émotion, incapable de penser ou de parler par elle-même.

Le jeune garçon avait peur. Pourtant, il n'avait jamais eu peur de ses parents, malgré le fait qu'ils l'aient forcé à se prostituer. après tout, ce n'était pas EUX, qui lui fesait ses choses dégeulasses. Il était habituer, certe, mais il se souvenait que la première fois, il avait pleurer pendant toute la nuit, sans que l'homme qui le prenait fasse quoi que se soit, sinon le frapper pour qu'il arrête de pleurer.

En pensant à tout ça, le gamin eu une faiblesse et parru soudainement tout mou et chétif. Il se mit à trembler un peu et avoir de petits tics nerveux. Comme s'il esseyait de s'essuyer ou d'enlever quelque chose de sur lui. Kakeo se sentit mal un instant et se mit à cracher un peu de sang. Cela ne tacha pas l'inspecteur, mais apres tout, le petit patient n'avait-il pas attraper de mauvaises maladies?

Kakeo toussa à mainte reprises, crachant un peu plus de sang. Il mit ses petites mains devant sa bouche, mais en vain. Le sang coulait de ses mains plus vite que le gamin ne le voulait. Il voulu dire quelque chose, mais rien ne sortait. Il était incapable de parler. De grosses larmes coulèrent le long de ses joues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Jeu 22 Oct - 23:34

A la question du jeune garcon, les oreilles de l,ageant se rabattir sur sa tete... Il lanca un regards meurtrier vers sa collègue qui ne le regarda pas meme si elle s'entait son regard droit sur elle.

- Une plainte... C'est une facon officielle d'écrire a quelqu'un devant son patron, qu,on aime pas ca facon d'agir ou de penser. Et mon caractere n,est pas tres accepter par les citoyens merdique...

Tsuki ferma les yeux pour se calmer... Il savait deja se que contenait la plainte alors il savait tres bien ce qui allait se passer... Il avaitjuste été brusque un jour de la semaine avec quelqu'un de tres irrespectueux et voila, une plainte de pondues pou aller avec les centaines d'autres.... C'était de la perte de temps et d'argent. le plus clair du temps, les plaintes étaient classer comme non constructive et n,étaient pas recus, elles se fesaient tous simplement mettre de coter. Surtout pour un ageant comme tsuki. Il était efficace et n'attendait jamais qu,il soit trop tard...

- N'est pas peur d,aller magasinner, on va etre tout les deux et on ne
se pressera pas, on iras au restaurant et t'acheter des vetements. on va marcher lentement et si tu as peur, je te garderai dans mes bras.

Tsuki fit un petitsourir a Kakeo.
Lorsque le gamin commenca a se sentir faible tsuki le ressentit et sursauta il le regarda cracher du sang comme impuissant... Il prit un mouchoir pour essuyer sa main et cria a sa collègue


- Va chercher un verre d'eau vite !!!!

Il serra un peu plus fort kakeo dans ces bras..... il paniquait completement.... Il iraient ensmble a l'hopital avant de pouvoir faire quoi que ce soit d'autre.

- Voila de l'eau tsuki... tu avais remarquer qu'il était malade plus tot ? Il va falloir que tu l'emmene a l,hopital aujourd'hui...

- Oui, je sais... je l'avais remarquer plus tot... mais ca m'était completement sortit de la tete...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Dim 25 Oct - 22:54

Le petit Kakeo avait un peu peur des magasins, mais s'il pouvait rester des les bras de Tsuki en sécurité, ça n'allait pas le déranger. Avec Tsuki, il se sentait protger. Il allait donner sa réponse lorsqu'il cracha à nouveau, mélangeant un peu de sang à son eau. Kakeo regarda son sang un peu paniqué.

Je suis malade Tsuki?
Je vais bientot mourir?

Demanda Kakeo en regardant la petite goute de sang dans son verre d'eau. Il s'agrippa alors a Tsuki, un peu désespéré.

Je...Kake...ne veut pas mourir...
...mais peut-etre que... ca ne changera pas grand chose non plus...

Le jeune garçon eu le regard étrangement sombre pendant de pref instants. Il ne comprenait pas tout se qui se passait, mais savait qu'est ce qu'était la mort et comme tout petit enfant, il en avait un peu peur. Le gamin enfouit son visage en dessous du menton de Tsuki, puis murmura quelque chose, à peine audible.

De toute façon ce n'est pas grave si Kakeo meurt...
...cela ne dérangera personne...
...mais papa et maman pouront pu faire d'argent...

Kakeo sembla soudainement très loingtain. Comme si, son esprit venait de partir à l'aventure, laissant son pauvre corps, trop lourd pour lui, derrière lui. Le gamin ne savait plus trop quoi penser. À cet instant, il se sentait horriblement faible.

Il avait été habituer à l'indifférence par rapport à ses sentiments. Lorsqu'il pleurait ou lorsqu'il avait mal, sa n'empêchait pas les méchantes personnes de continuer de le toucher. Lorsqu'il se fâchait ou pleurait, ça n'empêchait pas ses parents de le battres non plus. En fait, c'était beaucoup mieux pour lui de ne pas montrer ses émotions et d'être ignorer.

...mais pour un petit enfant comme Kakeo, c'est très difficile de cacher ses sentiments et en particulier aux grandes personnes. Tsuki, pourtant était différent. Kakeo avait sentit qu'il aurait pu lui faire très confience et que le policier ne lui ferait jamais aucun mal... mais cela sera pour une autre vie...

Il vaut mieux pour Tsuki de laisser Kakeo dans la rue non?
Comme ça, si Kake meurt, il n'en sera pas tennu responsable...
...et finalement... peut-être que kake gêne Tsuki c'est pour ça que Tsuki peut pas prendre Kake avec lui n'est ce pas?
Kake sera un poid pour policier comme Tsuki...

Dit tristement le gamin abattu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuki
Les policiers
Les policiers


Masculin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Dim 25 Oct - 23:31

Tsuki regarda la réaction de Kakéo ...

- Tu es malade, mais ca ne veux pas dire que c'est incurrable. Je connais un medecin qui va pouvoir t,examiner. Tu n,as pas a avoir peur de lui, je lui fait entierement confiance et il ne ma jamais décus.

Tsuki cala doucement kake dans ces bras pour lui donner le plus de chaleur et de présence humaine que possible.

- Kakeo, ne paniquons pas avant d,avoir vue les tests ok ? C'est peut etre juste une irritation tu sais... on va aller vérifier le tout...

Tsuki ne se croyait ps lui meme mais il ne pouvait le démontrer au petit... il était tut chétif et craignait deja asser de mourrir... Les humains ont toujours une peure de la mort quien devient presque irrationnel, mais pour un enfant de cet age la.. la mort est quelque chose de bien cruel...

Il observa kakeo quelques instant sans rien dire et remarqua qu'il commencait a changer d,expression peu a peu... Il l,écouta et il n,en cru pas ses oreilles... Comment... comment un petit enfant pouvait penser ca...


- kakeo, stop. Ce n'est pas vrai.... Tu n'est pas un poids pour moi et... moi je vais te pleurer si tu meurs... Peux importe ce que le docteur va dire, pour moi, rien ne va changer. Je vais te prendre chez moi, s'il dit que tu va ivre, soit, tu vivra avec moi, s'il dit que tu n'en as pas pour longtemps, je vais t'aider a exosser tes plus grand souhaits.

Tsuki avait une certaine tendresse dans la voix que personne ne lui connaissait. Il s,était drolement attacher a ce jeune garcon.
- Jamais je ne te laisserais dans la rue... ce ne serait pas digne du policier que je suis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakeo
Ex-prostitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Bureau départemental   Dim 25 Oct - 23:42

Les paroles de Tsuki était très appesentes et rassurèrent Kakeo. Même s'il avait toujours aussi peur de mourir, même s'il ne voulait pas entendre les résultats du médecin et que pour cette même raison il ne voulais pas aller à l'hopital, avec Tsuki près de lui, tout serait plus facile.

Le policier démontra une affection qui affecta tout particulièrement Kakeo. Jamais au paravant, on ne lui avait accorder autant d'importance. Il sentit ses larmes lui venir aux yeux et le jeune gamin rougit doucement avant de serrer l'officier fort dans ses petits bras.

Kake aime fort Tsuki.

Déclara Kakeo sans aucune gêne à son officier préféré. Il se sentait encore un peu faible et chétif, mais avec ce que tsuki lui avait dit, cela suffisait à le rassurer. Tsuki ne laissera pas tomber Kakeo, comme il avait déclarer et ça, même si Kake était malade.

Cela suffisait à rassurer le petit bonhomme. Il sourit doucement au policier, puis souhaita de tout son coeur de ne pas mourir, car il ne voulait pas que tsuki le pleur.

Kake ne va pas mourir parce que Kake ne veut pas que Tsuki pleur...

Dit doucement le gamin en jouant avec les cheveux du policier.
Le gamin passa sa petite main sur le visage de son officier et sourit.

Kakeo aime Tsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bureau départemental   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bureau départemental
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bureau du maire
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Le bureau des assignations
» [RP] - Bureau de la direction (demandez messire Liptis)
» The International Bureau of Lawyers petitions the Legislature against Gousse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadow :: La ville :: Le poste de police :: Bureaux des policiers-
Sauter vers: